En vedetteUSA: Alphabet entame des pourparlers pour lancer un projet de stockage d’énergie

En vedette

(07/11/16) au complexe d'énergie solaire Noor à Ouarzazate
22 Juin

USA: Alphabet entame des pourparlers pour lancer un projet de stockage d’énergie

Washington – Alphabet, la société mère de Google, est en pourparlers pour lancer un projet de stockage d’énergie par du sel fondu dans une transaction avec Breakthrough Energy Ventures, un fonds de 1 milliard de dollars consacré à la recherche énergétique, a rapporté le MIT Technology Review.

Il n’est pas clair si un accord a été finalisé ou combien d’argent peut être impliqué.

Robert Laughlin, lauréat du prix Nobel, dirige l’opération de stockage de l’énergie, baptisée « Projet Malte ». Le plan consiste à stocker l’énergie thermique, convertie à partir de l’énergie solaire et éolienne, dans des réservoirs géants de sel fondu. La technique pourrait s’avérer moins coûteuse et plus efficace pour le stockage à plus long terme des énergies renouvelables.

Professeur de physique à Stanford, Laughlin a révélé dans une allocution qu’un accord était en cours. Dans l’abstract de cette allocution, il mentionne « projet secret au code X nommé ‘Projet Malte’ », et dit que « l’activité dérivée associée à Breakthrough Energy Ventures de Bill Gates est actuellement en cours », a rapporté MIT Technology Review.

L’abstract fait également référence à un brevet délivré à Google et X Development en avril pour la technologie au sel fondu.

X est une division d’Alphabet consacrée à des projets de recherche à long terme et était auparavant connue sous le nom de Google X.

Le stockage d’énergie peut surmonter la plus grande limite de l’énergie renouvelable moderne, c’est pourquoi il est l’un des principaux domaines d’intérêt pour Breakthrough Energy Ventures. Le fonds d’investissement de 1 milliard de dollars bénéficie d’une liste d’investisseurs avec Gates, y compris les philanthropes Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, Jack Ma cofondateur du groupe chinois Alibaba, et Richard Branson, fondateur du groupe Virgin.

Voici par ailleurs le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée du vendredi 22 juin

Panama :

L’Autorité maritime du Panama a annoncé la prolongation du contrat d’une société locale, en vertu de laquelle, depuis 1997, celle-ci nettoyait les eaux marines panaméennes en cas de pollution ou de fuite, en particulier de navires traversant le canal de Panama.

Le contrat a été prolongé pour une année supplémentaire, au cours de laquelle le processus d’appel d’offres lancé par l’Autorité devrait être achevé afin de céder ce service à une nouvelle entreprise au cours des 20 prochaines années.

Selon les médias locaux, le prix de référence pour cet appel d’offres est de 26,7 millions de dollars, selon le cahier des charges préparé par l’Autorité.

L’autorité estime que l’extension du canal de Panama et la possibilité de nouveaux ports dans les provinces de Panama et de Colón entraîneront une augmentation du trafic maritime, ce qui augmentera le risque de pollution.

Canada :

– Le Canada et l’Argentine continuent de collaborer à l’international avec d’autres chefs de file pour atteindre les objectifs de lutte contre les changements climatiques et permettre la transition vers une économie sobre en carbone.

Dans ce cadre, le ministre canadien des Ressources naturelles, Jim Carr, et le ministre argentin de l’Energie et des Mines, Juan José Aranguren, ont convenu d’associer l’expertise de leurs pays respectifs en vue de mettre au point des solutions énergétiques propres pour l’avenir.

Ainsi, les deux ministres ont signé trois protocoles d’entente – un sur l’efficacité énergétique, un autre sur la politique minière et le dernier sur la coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire – pendant la réunion ministérielle du G20 sur les transitions énergétiques tenue récemment en Argentine.

« Les grandes percées qui accéléreront véritablement notre transition vers une économie sobre en carbone viendront toujours de la collaboration », a déclaré M. Carr.

« Ces ententes montrent qu’en mobilisant notre savoir-faire et en faisant progresser la coopération énergétique, nous serons mieux à même d’honorer nos engagements concernant les changements climatiques et de faire du Canada un chef de file de la croissance économique propre », a-t-il ajouté.

De son côté, M. Aranguren a indiqué que ces ententes ont confirmé la volonté de l’Argentine de renforcer la collaboration internationale dans des domaines clés, précisant que le pays vise un développement durable des ressources énergétiques et minières de même qu’une politique d’économie d’énergie et d’efficacité énergétique qui permet de ménager les ressources naturelles de l’Argentine et celles de la planète.

Mexique:

L’intégration de la biodiversité dans les politiques de protection de l’environnement et de développement durable doit être considérée comme un pilier fondamental du Pacte mondial pour l’environnement d’après 2020, ont souligné les experts venant du Brésil, Philippines, Allemagne, Inde, Pays-Bas et de la Suisse lors d’une rencontre internationale d’échange d’expériences sur l’intégration de la protection de la biodiversité.

Cette rencontre a été l’occasion d’évaluer la mise en oeuvre par le Mexique de ses engagements internationaux en matière de la protection de l’environnement et les dispositions à prendre dans le cadre de la 14e Conférence des Parties qui se tiendra en Egypte en novembre prochain, et dont le Mexique assurera la présidence, indique le ministère de l’environnement et des ressources naturelles dans un communiqué.

S’exprimant lors de cette conférence de trois jours, le chef du bureau du président de la COP13, Juan Antonio Mateos, a souligné que ces ateliers de travail ont été l’occasion pour les délégations présentes de présenter et discuter les progrès accomplis depuis la COP13 et les politiques mises en œuvre dans le cadre du programme de l’intégration de la biodiversité dans les domaines de la gestion forestière, le tourisme, l’agriculture et la pêche, sur la base des actions proposées par la Déclaration de Cancun.

Voir Aussi