InitiativesUSA: General Motors (GM) proposera d’ici 2023 une vingtaine de véhicules électriques, dont deux…

Initiatives

Des voitures électriques exposées à la COP22
03 Oct

USA: General Motors (GM) proposera d’ici 2023 une vingtaine de véhicules électriques, dont deux nouveaux modèles dans 18 mois

Washington – Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a annoncé qu’il proposera d’ici 2023 une vingtaine de véhicules électriques, dont deux nouveaux modèles dans les 18 prochains mois.

« General Motors croit à un avenir tout électrique », a souligné, dans un communiqué, Mark Reuss, le responsable du développement des produits chez GM, ajoutant que la compagnie s’engage à conduire à une augmentation de l’usage et de l’acceptation des véhicules électriques à travers des solutions qui répondent aux besoins des clients.

General Motors, qui commercialise depuis fin 2016 sa première voiture entièrement électrique, la Chevrolet Bolt, s’apprête à dévoiler prochainement deux autres nouveaux modéles électriques.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée de mardi 03 octobre:

Canada :

– Le gouvernement québécois de Philippe Couillard a approuvé récemment par décret l’entente avec le gouvernement d’Ottawa en vue de la création d’un «réseau d’aires marines protégées» au Québec, une étape essentielle pour faire progresser les projets qui stagnent depuis plusieurs années.

Cependant, le temps presse, puisque Québec devra multiplier par sept les superficies protégées d’ici 2020 pour atteindre ses objectifs.

Dans une décision attendue depuis plus de dix ans par les groupes qui plaident en faveur d’une plus grande protection de l’estuaire et du golfe du fleuve Saint-Laurent, le gouvernement Couillard a publié un décret qui confirme qu’il est parvenu à une «entente de collaboration» avec le gouvernement fédéral et qui stipule que les gouvernements provincial et fédéral reconnaissent l’importance de collaborer à la protection des écosystèmes marins et de la biodiversité qu’ils abritent par l’établissement d’un réseau d’aires marines protégées au Québec.

Cette entente est d’autant plus importante qu’elle constitue une condition essentielle pour concrétiser les projets de protection qui ont déjà été ciblés par Québec et Ottawa dans la portion québécoise du Saint-Laurent.

«C’est une très bonne nouvelle», a commenté le directeur général de la Société pour la nature et les parcs du Canada, section Québec (SNAP Québec), Alain Branchaud, soulignant que cela signifie que les projets ciblés depuis plusieurs années pourront se concrétiser, de façon à protéger 10 pc des milieux marins du Québec d’ici 2020.

Selon lui, cet objectif officiel est très ambitieux, dans la mesure où à peine 1,35 pc de la portion québécoise de l’estuaire et du golfe du fleuve Saint Laurent bénéficie actuellement d’un statut de protection.

Panama :

Les autorités panaméennes ont annoncé vendredi dernier que les États-Unis avaient commencé à détruire un stock d’armes chimiques remontant à la Seconde Guerre mondiale qu’ils avaient laissé au Panama il y a près de deux décennies.

L’opération, financée par Washington et parrainée par l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), vise à détruire huit bombes qui ont été identifiées en 2002, selon des médias locaux.

« La destruction des armes chimiques sur l’île de San José a commencé à la mi-septembre », a déclaré Farah Urrutia, directrice du département des affaires juridiques au ministère panaméen des Affaires étrangères, et est menée par des experts américains en partenariat avec leurs homologues panaméens.

Mexique:

L’Agence fédérale de protection de l’environnement du Mexique a annoncé avoir supervisé l’incinération d’une importante quantité d’emballages à base de bois dans le cadre de ses activités d’inspection pour lutter contre l’exploitation non autorisée des forêts et le commerce illégal du bois.

Le département relevant du Ministère de l’environnement et des ressources naturelles a souligné que la protection des forêts constitue une priorité pour le pays eu égard à son importance économique et environnementale et sa contribution à la préservation de la biodiversité nationale et du patrimoine forestier mexicain.

La menace du commerce de bois illégal continue de peser sur les forêts du monde, porteuse de conséquences graves sur la lutte contre le réchauffement climatique et sur le développement durable.

Le volcan Popocatepetl, situé à 54 kilomètres de Mexico city, a dégagé ces dernières 24 heures un épais nuage de fumée dans le ciel, en enregistrant un événement de type volcano-tectoniques (VT), selon le Centre national pour la prévention des catastrophes.

Le Centre a relevé que l’activité du volcan est dans les paramètres normaux, ce qui n’exige pas une évacuation de la population des zones avoisinantes, tout en recommandant à la population de prendre des précautions face à la retombée possible de cendres, d’éviter les activités en plein air et respecter un rayon de sécurité de 12 km autour du volcan.

Voir Aussi