InstitutionsBrésil : WWF déplore des déclarations hostiles à l’environnement

Institutions

25 Mai

Brésil : WWF déplore des déclarations hostiles à l’environnement

Brasilia- Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a déploré vendredi les déclarations du ministre de l’Environnement, Ricardo Salles, qui a affirmé vouloir modifier la réglementation et les dispositions de protection de l’environnement, sur fond de la pandémie de la COVID-19.

Dans un communiqué, l’organisation a exprimé son « indignation face à la stratégie de régression en matière de protection de l’environnement« , dont a fait preuve Salles lors d’une réunion ministérielle avec le président Jair Bolsonaro.

La vidéo a été rendue publique sur une décision de la Cour suprême dans le cadre de l’enquête ouverte sur les accusations d’ »ingérence présumée du président dans la police fédérale », relevée par l’ancien ministre de la justice, Sergio Moro.

« Salles a déclaré que les ministères devraient profiter de la crise pour édicter des règles sans passer par le Congrès », selon les médias locaux. Pour le Fonds mondial pour la nature « il n’est pas surprenant » que Salles cherche « à fragiliser les règles et institutions créées pour défendre le patrimoine environnemental ».

En 2019, le Brésil a connu la plus grande déforestation en une décennie en Amazonie et « les chiffres de 2020 sont bien partis pour battre ce record », a estimé l’organisation.

Voir Aussi