InstitutionsFinlande: L’Institut (Luke) réduit son estimation antérieure du potentiel de puits de carbone des…

Institutions

epa05915089 Pilot Stephane Genoud flys with his electric ultralight plane 'Archaeopteryx' during a press conference of the project 'Green fly' over the airport of Sion, Switzerland, 19 April 2017. The project 'Green fly' wants to foster ecological aviation and entreprises on the airport of Sion.  EPA/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
11 Juin

Finlande: L’Institut (Luke) réduit son estimation antérieure du potentiel de puits de carbone des forêts finlandaises

Helsinki – L’Institut finlandais des ressources naturelles (Luke) a réduit son estimation antérieure du potentiel de puits de carbone des forêts finlandaises.

L’ajustement à la baisse signifie que la consommation forestière en Finlande sera réduite de 1 à 2 millions de mètres cubes des 83 millions de mètres cubes que l’institut avait annoncés en décembre dernier. L’erreur dans les calculs antérieurs avait été découverte par d’autres scientifiques en Finlande, dont Luke avait promis une correction.

Bien que l’utilisation actuelle reste à environ 73 millions de mètres cubes, d’importants projets industriels nécessiteraient davantage.

La publication des nouveaux chiffres de Luke a coïncidé avec un nouveau désaccord sur la question des forêts entre les ministres des partis des Verts et du Centre du nouveau gouvernement.

La nouvelle ministre de l’Environnement, Krista Mikkonen, a déclaré jeudi dans une émission télévisée que « tous les plans de la centrale biomasse finlandaise ne seront probablement pas réalisés ».

Katri Kulmuni, ministre centriste du Développement économique, a répliqué qu’il « y aurait assez de bois ». Mikkonen a ensuite déclaré qu’elle adhérerait à son point de vue.

Le président du panel sur le climat finlandais Markku Ollikainen a rappelé qu’en en vertu de la législation finlandaise, les entreprises forestières peuvent poursuivre leurs investissements si elles trouvent un financement.

Ollikainen a noté qu’il existe actuellement trois projets majeurs assez concrets, dans les villes de Kemi et Kemijarvi, dans le nord du pays, et dans la ville de Kuopio, dans le centre-est du pays.

La plupart des forêts finlandaises sont des propriétés privées et les propriétaires ont le droit de vendre. Ollikainen a indiqué que le gouvernement pourrait conclure avec les industries un accord selon lequel elles n’achèteraient pas plus d’un certain montant.

L’accord pourrait être appliqué avec des sanctions financières. Sinon, le gouvernement pourrait vendre aux enchères les droits de puits de carbone. Le programme du nouveau gouvernement de centre gauche ne prend pas directement position sur le problème de la suffisance des forêts, mais prévoit une enquête.

Voir Aussi