En vedetteForêt de Bialowieza: abattage de 93 mille arbres

En vedette

des hommes procèdent, le 12 avril 1999 à Eqemauville, à l'abattage de 500 platanes qui bordent le CD 579, Pont-L'Evêque/Honfleur, à la suite de la campagne de signatures réclamant l'élimination de ces arbres, situés à un endroit où sont survenus 90 accidents graves dont 30 mortels depuis 1986. / AFP PHOTO / MYCHELE DANIAU
10 Août

Forêt de Bialowieza: abattage de 93 mille arbres

Pologne – Le ministère polonais de l’Environnement a confirmé que 93 mille arbres ont été coupés dans la forêt de Bialowieza, inscrite sur la liste du patrimoine naturel mondial.

L’opération d’abattage, a expliqué la même source, a été réalisée sous la supervision d’un comité national et pour des raisons liées à la nécessité d’assurer la préservation des arbres et des composants naturels de la forêt qui a connu, l’année dernière en particulier, des épidémies mortelles causées par la condensation d’insectes mortels.

Cette opération a été nécessaire, selon le ministère, pour éviter la propagation de l’épidémie au reste des arbres avec le risque de résultats désastreux tant pour l’environnement que pour l’économie du pays mais également pour la préservation des rares spécimens d’arbres avec la possibilité d’une grande vulnérabilité des animaux et des insectes qui y vivent.

Elle a été menée sous supervision de comités scientifiques spécialisés et a concerné seulement une partie de ladite forêt qui s’étend sur plus de 60 mille hectares dont 10 mille hectares du parc national de Bialowieza, situé dans le nord-est du pays.

La Commission européenne avait appelé à un arrêt immédiat de l’abattage des arbres alors que Varsovie a considéré cette opération comme partie de la guerre menée par le pays contre la propagation d’un coléoptère qui détruit la forêt.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Europe Orientale pour la journée du jeudi 10 août 2017:

Turquie:

La Turquie s’est classée quatrième en Europe en termes de capacités de production supplémentaire d’électricité éolienne mises en œuvre lors des six premiers mois de 2017.

Selon WindEurope (Union Européenne de l’Energie Eolienne), les pays européens ont mis en activité des systèmes d’énergie éolienne d’une capacité totale de 6.100 Mégawatts (MW) supplémentaires, dont 1.300 sur des sites offshore (en mer).

L’Allemagne arrive en première position grâce à une capacité de production supplémentaire de 2.200 MW.

Le Royaume-Uni est en 2eme position avec 1.200 MW et la France troisième avec 492 MW supplémentaires.

La Turquie se classe juste après en mettant en service, entre janvier et juin derniers, des parcs éoliens de production d’électricité d’une capacité totale de 377 MW.

WindEurope indique également que le montant total des investissements dans l’éolien en Europe a été, pour le premier semestre 2017, de 8,3 milliards d’Euros. Les investissements « Offshore » ont représenté 5,4 milliards et les investissements « Onshore » 2,9 milliards d’euros.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Autriche:

En Haute-Autriche (Nord), l’accent est principalement mis sur l’extension et la modernisation de l’infrastructure énergétique.

L’efficience et la durabilité de la production énergétique tout autant que sa transmission et son emploi conditionnent le succès économique de la région.

L’électricité, le gaz naturel et le charbon constituent avec les sources d’énergie renouvelables la base du développement économique. L’exploitation combinée de l’énergie hydraulique traditionnelle, des centrales à gaz modernes et efficaces, des installations de biomasse et de méthanisation ainsi que celles du vent, du solaire photovoltaïque et de la géothermie représente un éventail intéressant de ressources énergétiques.

Voir Aussi