InstitutionsLa Norvège veut une solution rentable pour le transport du carbone

Institutions

Canada Goose
10 Jan

La Norvège veut une solution rentable pour le transport du carbone

Oslo- Le gouvernement norvégien a l’ambition de réaliser une solution rentable pour la capture, le transport et le stockage du carbone à grande échelle en Norvège, à condition que cela se traduise par un développement technologique au niveau international

L’ambition a été concrétisée par des études de préfaisabilité, des études de faisabilité et des études de concept d’un projet CCS à grande échelle. L’objectif est de capter le CO₂ de différentes sources d’émission dans l’est de la Norvège.

Le CO₂ sera ensuite transporté par bateau vers un terminal de transport et de stockage à terre à Kollsnes, sur la côte ouest norvégienne. Du terminal terrestre, le CO₂ sera envoyé par pipeline vers un lieu de stockage géologique sûr sous le fond marin, à proximité du champ pétrolier et gazier de Troll.

Fortum Oslo Varme prévoit de capturer le CO₂ des gaz de combustion des déchets vers la centrale énergétique de Klemetsrud à Oslo. Norcem prévoit de capter le CO₂ des fumées de la cimenterie de Brevik à Porsgrunn. Chacune devra capturerer environ 400 000 tonnes de CO₂ par an.

Equinor planifie la solution de transport et de stockage du CO₂ pour le projet CCS à grande échelle en coopération avec les partenaires Shell et Total. Ils ont nommé le projet de transport et de capture Northern Lights. La solution de transport et de stockage du CO₂ est prévue avec une capacité excédentaire. Cela signifie que si le projet est réalisé, d’autres émetteurs industriels pourraient capturer et stocker leur CO₂ sans investir dans le développement de leur propre solution de stockage de CO₂.

Equinor et les partenaires Shell et Total pourraient transporter et stocker le CO₂ industriel moyennant des frais. Equinor a signé, au nom des partenaires de stockage, des protocoles d’accord avec plusieurs sociétés industrielles européennes afin de stocker le CO₂.

La dernière partie de la planification du projet concerne les études d’ingénierie et de conception (FEED). Une fois les études FEED terminées et une assurance qualité externe réalisée, le gouvernement évaluera si un projet à grande échelle doit être réalisé en Norvège. Le gouvernement prendra une décision finale d’investissement en 2020/2021.

Voir Aussi