InstitutionsLe nouvel administrateur par intérim de l’EPA, Andrew Wheeler, veut donner un nouveau souffle à…

Institutions

epa-logo-11
17 Juil

Le nouvel administrateur par intérim de l’EPA, Andrew Wheeler, veut donner un nouveau souffle à cette agence

Washington – Le nouvel administrateur par intérim de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), Andrew Wheeler, semble vouloir donner un nouveau souffle à cette agence en difficulté, mais sans pour autant amorcer un nouveau virage pour la politique de l’administration Trump en la matière, qui reste favorable à l’industrie de l’énergie fossile, rapporte le Pittsburgh Post Gazette.

M. Wheeler, 53 ans, qui a pris la tête de l’agence le 9 juillet après la démission de Scott Pruitt suite à plusieurs enquêtes sur l’éthique, a déclaré qu’il poursuivrait l’effort de déréglementation mis en place par son prédécesseur, mais « sans rancune ».

« J’aimerais dépolitiser les problèmes environnementaux. Je pense que nous pouvons trouver un terrain d’entente avec les démocrates « , a-t-il dit, citant le soutien bipartisan passé pour une réglementation des émissions de moteurs diesel, la remise en état des sites industriels et le nettoyage des sites miniers abandonnés.

« Il y a certainement des choses que nous pouvons faire pour assainir l’environnement de façon bipartisane et je veux atteindre et travailler avec ceux qui veulent travailler avec nous », a-t-il encore assuré.

Mais M. Wheeler a dit qu’il a également assuré ses administrateurs adjoints au sein de l’agence que rien n’avait changé en ce qui concerne le programme de déréglementation de l’administration.

Par ailleur, voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée de mardi 17 juillet 2018:

Mexique : Le programme national de reboisement et de conservation de l’eau et des sols a contribué à la plantation de plus de 77 millions d’arbres dans les différentes région du pays au cours de la dernière décennie, selon le ministère de l’environnement et des ressources naturelles, qui souligne dans un communiqué publié à l’occasion de la journée de l’arbre, célébrée au Mexique le 12 juillet, que le programme a permis également l’aménagement de 67.770 hectares de forêts.

Ce programme, mis en oeuvre en partenariat entre le gouvernement, le secteur privé et les associations de la société civile, est l’une des actions clés pour conserver les écosystèmes et la préservation des forêts, d’où l’importance d’inscrire ce programme dans la durabilité à travers non seulement la plantation d’arbres, mais aussi le maintien et la préservation des forêts et des eaux souterraines.

La déforestation illégale conduit à la destruction de plus de 20.000 hectares de forêts au Mexique chaque année, selon les données des associations de la protection de l’environnement, ce qui place le pays au sommet de la liste (établie par l’ONU) des nations ayant le taux de déforestation le plus rapide.

Voir Aussi