InstitutionsPologne : Projet de construction d’installations utilisant la biomasse pour la production d’énergie

Institutions

Biomasse
05 Déc

Pologne : Projet de construction d’installations utilisant la biomasse pour la production d’énergie

Varsovie – Le Fonds polonais pour la Protection de l’Environnement et la Gestion de l’Eau a annoncé que des projets de construction d’installations utilisant la biomasse pour la production d’énergie dans plusieurs villes du pays, seront réalisés dans le but d’améliorer la qualité de l’air et moderniser les réseaux de chauffage dans les villes concernées.

Ces projets seront co-financés par le  »Programme opérationnel Infrastructures et environnement » 2014-2020 à hauteur de 18 millions de PLN, dans plusieurs villes notamment Zambrów, Nowy Sącz, Działdowo et Krosno, précise le Fonds polonais dans un communiqué .

Ces investissements devront aussi avoir un impact important sur les émissions de gaz à effet de serre.

Un projet de biomasse forestière consiste à utiliser l’une des sources de biomasse forestière ou une combinaison de celles-ci dans le but de produire de l’énergie sous formes de chaleur, de vapeur et d’électricité.

Telle que l’a reconnue le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), la biomasse forestière est un outil important dans la lutte contre les changements climatiques.

Elle constitue une source d’énergie renouvelable dont les bénéfices sur le plan climatique sont permanents et s’accumulent avec le temps.

Les réductions des émissions de GES sont obtenues plus rapidement quand le projet de bioénergie utilise soit des résidus provenant de processus industriels, de coupe forestière ou de bois de postconsommation, soit de la biomasse additionnelle issue d’activités telles que le boisement de friches en plantations énergétiques.

Russie :

Le directeur de l’Institut de géomagnétisme, d’ionosphère et de fréquence radio russe, Vladimir Kouznetsov, a déclaré que le Soleil a presque atteint la moitié de sa vie.

« Les rayons du soleil ne seront pas éteints avant 4 milliards d’années », a déclaré le scientifique russe à des médias, ajoutant que « l’astéroïde solaire est présent dans la séquence principale de l’évolution des étoiles et une interaction thermique s’y produit régulièrement en tant que principale source d’énergie solaire. L’âge de l’étoile dans la séquence principale est le plus long avec environ 90% ».

Selon Kuznetsov, la durée de vie moyenne du soleil est estimée à 10 milliards d’années, il a vécu environ 4,5 milliards d’années et il lui reste presque la moitié de sa vie.

« Le soleil envoie des vagues continues d’énergie et l’activité solaire associée aux émissions du point d’énergie totale est négligeable », a noté le scientifique.

Il a relevé que lorsque l’hydrogène présent sur le soleil brûlerait, l’hélium commencerait à son tour à brûler, puis les éléments plus lourds, ce qui modifierait l’énergie et l’équilibre du pouvoir dans l’astre solaire.

Le soleil commencera à se développer jusqu’à arriver dans l’orbite de Vénus, pour devenir une étoile géante rouge, qui va absorber les planètes à proximité et brûler la terre, pour enfin refroidir et se transformer en une planète naine morte blanche dont la surface atteint moins de 10 km de diamètre.

Le soleil aura alors une densité énorme qui ne peut pas être comparée même à la densité des métaux. Les planètes de Mars, Jupiter et Saturne graviteront autour de cette planète naine.

Kuznetsov a ajouté que la densité de courant moyenne du soleil est de 1,4 gramme par centimètre cube, soit plus de 1,4 fois que la densité de l’eau.

Turquie:

La centrale géothermique « Zorlu Energy », dans la région turque de Denizli, se situe au premier rang mondial en termes de  production avec une capacité de 165 Mégawatts (MW).

Selon le directeur des investissements et des opérations de maintenance de « Zorlu Energy », Ali Kendab, la centrale a commencé en 2018 à produire de l’électricité à plein régime, soulignant que l’usine de « Kizilderei 3 » comprend deux unités, l’une dotée d’une capacité de 100 MW et la seconde de 65 MW.

Dans une déclaration à la presse, M. Kendab a précisé qu’au niveau mondial l’usine « Kizilderei 3 » possède la plus grande capacité en tant que centrale énergétique située dans un site unique, ajoutant que l’énergie géothermique est une source d’énergie locale et renouvelable.

Il a également rappelé qu’avec une température d’eau de 246 ° C, « Kizildere 3 » dispose d’une grande capacité pour accroitre la productivité du site avec une température d’eau élevée, précisant que le taux le plus élevé au monde est de 15 pc et « nous disposons d’une capacité de 18 pc ».

L’utilisation par l’usine des déchets liquides, a-t-il dit, est une première du genre au monde, ajoutant que plusieurs investisseurs considèrent « Kizilderei 3 » comme un modèle à suivre.

Voir Aussi