InstitutionsSénégal : le projet d’alimentation en eau potable va permettre de desservir plusieurs villages du…

Institutions

vers-l-039-adhesion-du-senegal-a-la-convention-des-nations-unies-sur-l-039-eau-981556
03 Déc

Sénégal : le projet d’alimentation en eau potable va permettre de desservir plusieurs villages du département de Saint-Louis (SONES)

Dakar – Le directeur général de la société nationale des eaux du Sénégal (SONES), Charles Fall, a annoncé que le projet d’alimentation en eau potable d’un coût global de 2,5 milliards de francs CFA « va permettre de desservir les localités de Mboumbaye, Gandiole et 50 autres villages du département de Saint-Louis ».

Selon lui, ce projet déjà mis en œuvre, sur un linéaire de 130 kilomètres, entre dans le cadre d’un vaste programme initié par le chef de l’état et exécuté par le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Mansour Faye.

Il vise à renforcer « l’adduction d’eau potable au niveau des principaux centres urbains du Sénégal, dont notamment celui de Docksall qui couvre les communes de Gandiole et Mboumbaye ».

Côte d’Ivoire :

–La Banque africaine de développement (BAD) a réalisé avec succès l’émission obligataire verte répartie en une tranche de 500 millions de dollars à 3 ans et une autre tranche liée au SOFR de 100 millions de dollars à 2 ans.

La Banque devient ainsi le premier émetteur à lancer une transaction liée au SOFR sur le marché des obligations vertes, indique un communiqué de la BAD.

L’emprunt obligataire à taux fixe, souscrit en trois heures après l’ouverture officielle du carnet d’ordres grâce au soutien de très bons investisseurs soucieux de l’environnement, a été émis à mid-swap (MS) flat en ligne avec l’indication initiale de prix, représentant une prime d’émission très faible.

La tranche liée au taux flottant SOFR, lancée suite à la requête d’un investisseur, fut émise à SOFR + 32 points de base (pb) et fut largement allouée aux investisseurs socialement responsables.

Mali:

–La mise en place d’objectifs nationaux et régionaux en termes de développement d’énergie solaire et renouvelable, est peut-être la clé du succès des technologies d’énergie propres dans les quinze pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), selon le nouveau rapport produit par l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA).

Ce rapport est basé sur un modèle de planification mis en place par l’agence pour la région afin de prévoir l’évolution des énergies renouvelables, principalement du solaire dans les 12 prochaines années.

Le document fait état d’une augmentation de 10% d’ici à 2030 de la puissance solaire et éolienne installée dans la région.

Ghana :

–Total Petroleum Ghana Limited, une des principales sociétés de commercialisation de pétrole au Ghana, a lancé sa deuxième station service solaire, en dehors de la région du Grand Accra.

La station-service Total compte 56 panneaux qui produisent environ 18 kWp, avec un système de réseau avec des batteries, a indiqué le directeur général de Total Petroleum Ghana Limited, Eric Fanchini.

Voir Aussi