InstitutionsThons rouges de l’Atlantique: Le WWF appelle à la reconstitution totale du stock

Institutions

WWF
13 Nov

Thons rouges de l’Atlantique: Le WWF appelle à la reconstitution totale du stock

Rabat – Le Fonds mondial pour la nature (WWF) appelle à poursuivre les mesures mises en place jusqu’à ce que les scientifiques annoncent la reconstitution totale du stock des thons rouges.

« Nous pressons les gouvernements à miser sur ce succès et à patienter jusqu’à une complète restauration des populations de thons rouges », a dit Alessandro Buzzi, responsable des projets pêche au WWF-Méditerranée, cité par un communiqué du Fonds.

Dans ce cadre, l’Union européenne et d’autres pays membres de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA) vont discuter, lors d’une rencontre (14-22 novembre) au Maroc, d’une possible augmentation drastique du quota de thons rouges dans la Méditerranée et l’Est de l’Atlantique, selon le communiqué.

M. Buzzi a fait savoir que le stock de thon rouge n’est pas encore prêt à faire face à une augmentation aussi rapide des prises et souffrirait d’une gestion moins stricte.

« Il nous a fallu plus de dix ans pour réintroduire le thon rouge dans nos mers, et nous ne voulons pas le perdre à nouveau pour un profit à court terme », a-t-il dit.

Le comité scientifique de la CICTA propose, après une lutte menée pendant plus de 10 ans pour sauver les thons rouges et gérer durablement le stock menacé, une augmentation du quota de prises jusqu’à 36.000 tonnes d’ici 2020, soit plus du double du quota de 2015, tandis que l’UE suggère d’interrompre prématurément le plan de reconstitution adopté en 2007 et censé se terminer en 2022.

A cet effet, le WWF alerte sur l’impact de cette décision qui pourrait ouvrir de nouvelles négociations et entraîner une modification des mesures, ce qui mènerait à une gestion moins stricte de la population des thons rouges, préconisant d’établir un quota de 28.000 tonnes de prises d’ici 2020 afin que la population de thons rouges puisse continuer à croître.

Le WWF demande, par ailleurs, aux pays membres d’allouer de plus grandes parts de quotas aux petites pêcheries, qui ont été écartées de l’accès à la ressource ces dix dernières années, à condition que les standards de contrôle et de surveillance soient garantis.

En sus, le Fonds avertit des impacts méconnus de la pêche illicite non déclarée et non réglementée (INN), suspectée d’être toujours répandue en Méditerranée.

« Reconstruire le stock de thon rouge était un challenge de taille. Nous devons tirer les leçons du passé et être patient jusqu’à ce que le stock soit reconstitué. Cela devrait être le cas prochainement, si nous continuons à mettre en œuvre les bonnes pratiques », conclut le communiqué.

Voir Aussi