LeadersGrâce à la vision clairvoyante de SM le Roi, le Maroc a pris un virage déterminant en matière…

Leaders

MAPECOLOGY-NOOR-technologies-thermo-solaire-CSP-copier
01 Déc

Grâce à la vision clairvoyante de SM le Roi, le Maroc a pris un virage déterminant en matière d’intégration des énergies renouvelables dans l’économie nationale (Expert)

Essaouira – Grâce la vision sage et clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a pris, aujourd’hui, un virage déterminant en matière d’intégration des énergies renouvelables dans l’économie nationale, a souligné M. Yassine El Hakimi, directeur exécutif de la  »Global Energy Initiative: GEI ».

 »Le Maroc a réussi sa transition énergétique de manière remarquable, dans un premier temps avec le grand plan d’électrification du monde rural dans les années 90, et grâce à la Vision Royale, nous avons pu asseoir une réelle dynamique concernant notre sécurité énergétique », a-t-il confié à la MAP, en marge de la première édition de la Global Energy School (GES), dont les travaux prennent fin le 2 décembre à Essaouira.

Partant de ce constat, il appartient à la société civile et aux jeunes d’accompagner cette démarche adoptée par le Royaume dans le domaine des énergies, a-t-il insisté.

 »A notre niveau, nous essayons d’accompagner notre jeunesse en termes d’enjeux énergétiques et d’oeuvrer pour leur transmettre l’ensemble des éléments nécessaires afin d’assurer un accompagnement efficient de cette stratégie énergétique nationale », a dit M. El Hakimi.

Pour rappel, la GEI est une initiative citoyenne lancée par l’association Moroccan Millennium Leaders (MML) et développée en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer (KAS) Maroc. Son objectif est d’établir un Pacte énergétique citoyen, réunissant toutes les parties prenantes du secteur de l’énergie, et d’associer les citoyens à la réflexion sur les enjeux énergétiques nationaux, mais aussi sur les défis africains, considérant que les questions liées à l’énergie sont des questions citoyennes et constituent un défi de dimension mondiale.

Pour M. El Hakimi, les jeunes ont l’obligation de contribuer aux efforts visant la promotion du secteur énergétique, jugé  »primordial » et qui commence à prendre de plus en plus de place dans l’image de marque du Maroc, notant que plusieurs pays considèrent, aujourd’hui, le Royaume comme  »un grand leader en matière des énergies renouvelables ».

Concernant le rôle que peut jouer le Royaume en matière énergétique au niveau du Continent africain, M. El Hakimi, a tenu à rappeler que  »650 millions d’Africains ne disposent pas d’électricité et dans ce sens, le Maroc peut se porter comme référence mais aussi comme premier acteur de partage de compétences et d’expériences avec le Continent, afin que les pays africains puissent réussir leur transition énergétique ».

Et de poursuivre que  »SM le Roi Mohammed VI a bien défini le cadre de partenariat et de coopération, à travers les différentes visites Royales effectuées dans plusieurs pays africains, permettant ainsi aux grands opérateurs économiques dans divers secteurs de s’y implanter », tout en estimant qu’il est de « notre devoir, nous aussi, en tant que jeunes citoyens dynamiques, d’accompagner ces leaders nationaux et de garantir l’énergie et la dynamique nécessaires à cette démarche sage et clairvoyante du Royaume ».

Sur la GES-Essaouira, il s’est félicité de l’organisation de cette rencontre à même de permettre d’échanger avec les jeunes, les experts internationaux et nationaux sur des points de la plus haute importance, rappelant que cette initiative fait suite au premier événement organisé à savoir  »Global Energy Day », et au cours duquel le ministère de l’énergie et des mines et l’ensemble des institutions en charge de l’écosystème énergétique ont exprimé leur soutien à cette initiative.

Voir Aussi