LeadersSiham Drissi, une voix marocaine du développement durable qui illumine l’équipe du PNUE à Nairobi

Leaders

Sanae Drissi 1_Eco
27 Déc

Siham Drissi, une voix marocaine du développement durable qui illumine l’équipe du PNUE à Nairobi

Nairobi – Arrivée au Kenya en février 2016, Siham Drissi est un modèle multiculturel inspirant d’intégration pour nombre de Marocains installés au Kenya. Cette diplômée en coopération internationale et projets de développement durable compte parmi l’équipe du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), dont le siège se trouve à Nairobi.

Avant son arrivée dans ce pays d’Afrique de l’Est, Mme Drissi dispose déjà d’une carrière et d’une expérience professionnelle, qui ne laissent pas indifférent. Elle est l’incarnation parfaite et le modèle de la jeune femme marocaine engagée, compétente et multiculturelle qui ne peut être qu’une source de fierté pour les membres de la communauté marocaine établie à Nairobi, et ailleurs.

En effet, le parcours de Mme Drissi, fille d’immigrés marocains qui avaient quitté douar Ouled Si Mokhtar, près de Safi, la capitale de la région de « Abda », dans les années 70 pour s’installer dans la région de Le Mans, en France, est tout simplement « exceptionnel » et « atypique ».

Son Bac en poche, elle décide de poursuivre ses études en communication et marketing international (Bac + 3), ce qui a lui a permis de rejoindre, dans un premier temps, le secteur privé en France, avant d’envisager de perfectionner ses connaissances et son savoir-faire avec une maîtrise en langues étrangères appliquées aux affaires et à la gestion des petites et moyennes entreprises.

Animée par le fait de mettre ses connaissances et ses compétences au « service de l’intérêt commun », Mme Drissi décide de s’inscrire dans un Master en coopération internationale et projets de développement durable, obtenu en 2004 à l’Université « La Sapienza » à Rome.

A la suite d’un poste au sein d’un centre de recherche en développement durable, la jeune marocaine, ambitieuse et motivée, dépose ses valises, en février 2007, dans la prestigieuse Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) au sein de laquelle elle a exercé jusqu’à décembre 2015, au siège de l’Organisation à Rome, ensuite en Turquie, au bureau sous-régional de l’organisation pour l’Asie centrale, puis à la représentation pour le Kenya et enfin en Egypte, au sein du bureau régional pour l’Afrique du Nord et le Moyen Orient.

Sentant toujours l’appel du « développement durable » et de la cause environnementale, Siham Drissi débarque, en février 2016 dans la capitale kényane Nairobi, où cette « étoile » marocaine continue d’illuminer les équipes du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) de l’agence onusienne.

« J’ai toujours été intéressée par le développement durable, les enjeux de l’agriculture, la sécurité alimentaire et les questions liées à l’environnement », a-t-elle confié dans un entretien à la MAP.

D’où, a-t-elle expliqué, ce passage « normal » entre deux grandes et prestigieuses agences onusiennes (PNUE et FAO), qui s’inscrit ainsi dans la « continuité ».

De l’avis de ceux qui la côtoient aussi bien parmi les Kényans, les membres de la communauté marocaine ou encore des employés et collègues au sein de l’Office des Nations unies à Nairobi, Siham Drissi, force le respect et fait preuve de dévouement et d’engagement professionnel avérés.

Dynamique, humble, élégante, respectueuse et à l’allure déterminante, elle incarne aussi l’exemple on ne peut plus éloquent de l’intégration et de la femme marocaine « ambassadrice » dans les différents pays où elle a vécu et travaillé.

Dans cet entretien à la MAP, Mme Drissi n’a pas caché sa « fierté » de figurer parmi les équipes d’une aussi prestigieuse agence mondiale qu’est l’UN-Environnement, tout en soulignant qu’elle sera « honorée » de mettre un jour son expérience, notamment dans le domaine du développement durable, à la disposition de son pays, le Maroc.

Voir Aussi