ActualitésInde : 65% des ménages à Delhi comptent au moins une personne souffrant de maladies liées à la…

Actualités

pollution atmosphérique Canada
16 Oct

Inde : 65% des ménages à Delhi comptent au moins une personne souffrant de maladies liées à la pollution

New Delhi – Environ 65% des ménages dans la mégalopole indienne Delhi comptent au moins une personne qui a déjà commencé à souffrir de maladies liées à la pollution, a révélé, jeudi, une enquête du cabinet de recherche « LocalCircles ».

Chaque hiver, la pollution atmosphérique atteint des niveaux alarmants à Delhi et dans les régions environnantes en raison notamment des activités de brûlage des résidus de cultures dans les Etats du nord du pays qui forme une couche de smog nocif, créant ainsi des risques pour la santé.

Selon l’enquête, 47% des personnes sondées se disent confrontées à des problèmes de rhume, de toux ou de mal de gorge, tandis que 23% souffrent de brûlures aux yeux et 30% ont des difficultés respiratoires.

Seulement 22% des habitants de Delhi, précise l’enquête, estiment que les gouvernements locaux des États de Delhi, du Pendjab, de l’Haryana et de l’Uttar Pradesh œuvrent sérieusement afin de réduire les problèmes liés à la pollution.

La pollution de l’air en Inde cause annuellement la mort de près de 1,2 million de personnes. En 2019, l’Inde a dominé la liste des zones urbaines les plus polluées au monde avec 14 sur les 20 premières villes du classement établi par la branche de recherche de la société suisse IQAir.

Parmi les mégalopoles de 10 millions d’habitants et plus, la capitale indienne New Delhi était la plus contaminée aux particules fines PM2,5, suivie par Lahore (Pakistan), Dhaka (Bangladesh) et Calcutta en Inde.

Voir Aussi