Non classifié(e)L’UE doit réduire ses émissions tout en s’adaptant au changement climatique

Non classifié(e)

19 Sep

L’UE doit réduire ses émissions tout en s’adaptant au changement climatique

Bruxelles -Luxembourg, _L’Union Européenne doit réduire ses émissions tout en s’adaptant au changement climatique, avertit la Cour des comptes européenne.

Une action efficace dans le domaine de l’énergie est essentielle pour lutter contre le changement climatique, selon une nouvelle analyse panoramique publiée, mardi, par la Cour des comptes européenne et consacrée à l’action de l’UE dans le domaine de l’énergie et du changement climatique. Les auditeurs expliquent que la production d’énergie et son utilisation sont responsables de 79 % des émissions de gaz à effet de serre de l’Union. En supposant que les efforts de réduction de ces émissions soient couronnés de succès, une adaptation à l’évolution du climat est nécessaire. D’ici à la fin du siècle, le climat de l’Europe sera sensiblement différent, même si l’augmentation de la température n’excède pas 2 %, comme le prévoit l’accord de Paris, prédit la Cour.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Europe occidentale pour la journée du mardi 19 septembre 2017 :

Paris, _A partir de 2018, la prime à la conversion des véhicules de 500 euros à 1.000 euros qui existait jusqu’ici uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d’avant 1997 ou diesel d’avant 2001, a indiqué le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

Cette prime s’appliquera à l’achat d’un véhicule neuf mais aussi à l’achat d’une voiture d’occasion récente dès lors qu’elle porte une vignette Crit’Air 0,1 ou 2 (un des six autocollants classant les véhicules en fonction de leurs émissions, obligatoires dans certaines zones, comme à Paris, ndlr) et émet donc moins de particules et consomme moins de carburant que le véhicule qui sera mis à la casse, a expliqué le ministre dans une interview au quotidien Libération..

Pour les ménages non imposables, cette prime sera doublée, pour être portée à 2.000 euros, et concernera, dans le cas du diesel, les véhicules antérieurs à 2006, a affirmé le ministre français, notant que pour tous ceux qui souhaitent passer à l’électrique, la prime à la conversion sera de 2.500 euros et s’ajoutera au bonus dont le montant est maintenu à 6.000 euros.

Le département de la Martinique est passée lundi en alerte violette cyclonique en prévision de l’arrivée de l’ouragan Maria, dont l’intensité est désormais passé en catégorie 3.

Ce classement en alerte violette entraîne le confinement de la population.

L’ensemble des services de sécurité et de secours « sont pré-positionnés, prêts à intervenir (soit 600 sapeurs-pompiers, 200 policiers, 200 gendarmes et 500 militaires) », a indiqué la préfecture, appelant les communes à « mettre à l’abri leur population située en zones sensibles (submersion marine, zones inondables, zones à risques, glissements de terrain…) ».

****

Madrid, _ La ministre espagnole de l’Agriculture, de la pêche, de l’alimentation et de l’environnement, Isabel Garcia Tejerina et le commissaire européen de l’Environnement, Karmenu Vella, ont signé lundi le «Pacte pour une économie circulaire» afin de conjuguer développement économique et préservation des ressources naturelles.

Lors de la présentation du pacte, qui bénéficie de l’appui de 53 entreprises espagnoles, Mme Tejerina a exprimé la volonté du gouvernement d’œuvrer pour un avenir durable, car l’Espagne ne veut pas être en marge de cette économie, qui est au contraire «l’unique chemin à suivre vers le futur».

Avec ce pacte, l’Espagne et l’Europe se mettent d’accord pour substituer une économie linéaire basée sur l’exploitation des ressources et la consommation, par une économie circulaire, qui réincorpore dans le circuit productif les déchets à même générer de nouvelles ressources et matières premières.

-La journaliste environnementale de l’agence espagnole EFE, Caty Arévalo, a reçu le prix de la Fondation BBVA de conservation de la biodiversité en Espagne pour 2017, en récompense de l’«excellence de sa carrière journalistique» qui a contribué à la diffusion des connaissances et à la sensibilisation dans ce domaine.
Le jury de cette 12ème édition des prix de la Fondation BBVA ont également récompensé le Laboratoire d’écologie et de conservation de la faune de l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM), dans la catégorie des actions en faveur de la biodiversité en Amérique Latine, ainsi que l’Association des naturalistes du sud-est (ANSE) pour son engagement en faveur de la protection de la nature en Espagne.

****

Genève, _ Les émissions de CO2 de la Suisse devraient diminuer nettement pour pouvoir contribuer efficacement à la stabilité du climat mondial, a estimé l’organisation WWF Suisse dans un communiqué.

« Seule la taxe sur le CO2 à présent plus élevée sur les combustibles ainsi que la révision totale et ambitieuse de la loi sur le CO2 permettront d’atteindre cet objectif », a-t-elle insisté.

Les émissions polluantes issues de combustibles et de carburants n’ont pas baissé dans le pays helvétique, mais ont même légèrement augmenté.

De l’avis de cette ONG oeuvrant pour la protection de l’environnement, une réduction de quasiment 4 pc par année serait nécessaire pour que le pays atteigne les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

Dans ce contexte, les autorités avaient décidé d’introduire une hausse récente de la taxe sur le CO2 prélevée sur les carburants fossiles comme le pétrole et le gaz naturel, en tant qu’un instrument efficace pour faire baisser les émissions.

Selon le principe du pollueur-payeur, les coûts n’incomberont qu’à ceux qui nuisent excessivement au climat et donc à la collectivité.

-. La fonte des glaciers est l’un des effets les plus spectaculaires du réchauffement planétaire en Suisse, a souligné l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) dans une analyse sur les risques liés aux changements climatique.
Afin d’évaluer au mieux les risques et d’adopter les mesures les plus pertinentes, l’OFEV veut posséder une vue d’ensemble des effets de l’évolution du climat sur le territoire helvétique.

Dans un communiqué, il indique avoir réuni 400 experts pour réaliser une large étude nationale, dont les résultats seront publiés fin 2017, une expérience pionnière en Europe.

« Nous avons défini systématiquement les risques qui guettent certaines régions du pays et analysé les opportunités qui pourraient se présenter à elles », a expliqué Pamela Köllner, responsable du projet dans la revue Environnement de l’OFEV.

Il rappelle que l’éboulement à Bondo (Est) il y a une dizaine de jours est considéré comme le plus grand depuis des décennies, avec 4 millions de mètres cubes de roches détachés. « L’événement a été clairement identifié comme une conséquence du réchauffement climatique par les spécialistes », a rappelé l’office.

Voir Aussi