En vedetteBrésil: plus de 390 décès dus à la fièvre jaune en dix mois

En vedette

inondations Brésil
04 Mai

Brésil: plus de 390 décès dus à la fièvre jaune en dix mois

Brasilia – Les Brésil a enregistré 1.257 cas confirmés de fièvre jaune et plus de 390 décès dus à la maladie au cours des dix derniers mois, a annoncé, vendredi, le ministère de la Santé.

Selon le dernier bulletin épidémiologique publié par le ministère, le nombre des décès dus à la fièvre jaune a atteint 394 cas entre le 1er juillet 2017 et le 2 mai 2018, contre 1.157 cas confirmés et 342 décès enregistrés entre début juillet et le 17 avril derniers.

Près de 82% des décès ont été signalés dans les États du Minas Gerais (165 décès) et de Sao Paulo (157 décès), tandis que Rio de Janeiro a enregistré 70 décès pendant la période indiquée, poursuit le bulletin, en relevant que 1.499 cas suspects de fièvre jaune sont en cours d’analyse.

Au Brésil, la majorité des infections confirmées sont de type sylvestre. La dernière flambée de fièvre jaune en zone urbaine au Brésil datant de 1942.

Le nombre des décès a augmenté au Brésil, depuis que le virus de la fièvre jaune a commencé à circuler dans d’autres régions, en particulier dans le sud-est, alors qu’avant la maladie se produisait plus fréquemment dans les régions de l’Amazonie.

Transmise par les moustiques femelles infectés du type Haemagogus en milieu sylvestre et Aedes aegypti en milieu périurbain, la fièvre jaune est une maladie virale aiguë qui peut tuer une victime en moins d’une semaine si celle-ci n’est pas traitée à temps.

La maladie se manifeste par de la fièvre, des maux de tête, une jaunisse, des douleurs musculaires, de la nausée, des vomissements et de la fatigue.

Voir Aussi