En vedetteGuatemala: Près de 200 disparus après l’éruption du volcan (autorités)

En vedette

Cloud-covered Mayon volcano spews ash as it erupts near the Philippine city of Legazpi in Albay province, early on January 16, 2018.
Thousands fled from their homes as lava oozed out of a rumbling Philippine volcano on January 15 in what volcanologists described as a "quiet eruption", warning it could lead to a hazardous explosion within days. / AFP PHOTO / CHARISM SAYAT
06 Juin

Guatemala: Près de 200 disparus après l’éruption du volcan (autorités)

Guatemala – Près de 200 personnes sont toujours portées disparues au Guatemala, deux jours après l’éruption du Volcan de Feu qui a fait au moins 73 morts et provoqué l’évacuation de milliers de riverains, ont annoncé mardi les autorités locales.

« Désormais nous avons des informations avec des noms et les localités où des personnes sont portées disparues, et nous avons un nombre: il y a 192 personnes qui sont portées disparues », a indiqué à la presse le directeur des opérations de secours de la Coordination nationale de lutte contre les catastrophes naturelles (Conred), Sergio Cabañas.

L’éruption a fait 46 blessés et a entraîné l’évacuation de 3.271 personnes, selon la Conred. En outre, 2.625 personnes ont dû être relogées. La catastrophe a affecté au total 1,7 millions de Guatemaltèques.

Une forte explosion a obligé mardi les secouristes à interrompre leurs recherches autour du volcan, qui culmine à 3.763 mètres d’altitude à 35 km au sud-ouest de la capitale.

Sept villages situés sur le flanc du volcan ont été évacués mardi, en raison de l’augmentation de l’activité volcanique

Dimanche, des images diffusées à la télévision et sur les réseaux sociaux ont montré une immense nuée de cendres descendant du volcan avant d’engloutir une route tandis que des habitants et des membres des équipes de secours fuyaient en courant.

D’autres montraient des personnes couvertes de cendres que des secouristes essayaient de mettre à l’abri. Au total l’éruption a duré plus de 16 heures.

Un total de 1,7 million de personnes sont affectées à divers degrés par la catastrophe, selon la protection civile.

Le Volcan « de Fuego » était déjà entré en éruption en janvier 2018. En septembre 2012, son précédent réveil avait entraîné l’évacuation de quelque 10.000 personnes résidant dans des villages situés sur le flanc sud.

Voir Aussi