RégionsGuelmim: Appel à la conjugaison des efforts pour protéger les zones humides

Régions

colloque
23 Fév

Guelmim: Appel à la conjugaison des efforts pour protéger les zones humides

Guelmim- Les participants à une rencontre, tenue vendredi à Guelmim, ont appelé à la conjugaison des efforts des diverses parties prenantes en vue de protéger et développer les zones humides (ZH) situées dans la région de Guelmim-Oued Noun.

Plusieurs intervenants à cette rencontre, initiée par la coordination régionale de l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD), ont ainsi insisté sur la nécessité d’adopter une approche participative en matière de préservation des ZH en renforçant le rôle de la société civile dans ce domaine.

Ils ont aussi souligné l’impératif de valoriser les ZH en tenant en considération leur contribution scientifique et socio-économique à la dynamique de développement local, régional et national.

La protection des ZH permet, en outre, de donner une forte impulsion aux efforts visant la lutte contre les changements climatiques, a indiqué le coordinateur régional de l’AMCDD à Guelmim-Oued Noun, Houcine Ghanami.

Placé sous le thème « Pour une grande mobilisation et une gouvernance locale opérationnelle en vue de la protection de nos zones humides », ce rendez-vous fait partie d’une série de rencontres régionales programmées tout au long du mois courant par l’AMCDD dans différentes régions du Royaume, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des zones humides (02 février), a-t-il rappelé.

Cette rencontre a été donc l’occasion de faire connaitre le riche potentiel de la région en la matière, de partager les données sur les ZH et d’identifier les défis à relever dans ce domaine, a fait remarquer M. Ghanami.

L’accent a été mis également sur la contribution des différents intervenants à la protection et au développement des ZH, ainsi que sur la mise en place d’une stratégie destinée à augmenter le nombre des zones classées dans les cinq ans à venir, dans le but de les intégrer dans la Convention de Ramsar.

Outre l’embouchure de l’Oued Drâa et l’Oued Chbika (province de Tan-Tan), toutes les deux inscrites dans la liste des zones humides d’importance internationale (sites Ramsar), la région de Guelmim-Oued Noun compte deux ZH classées Sites d’intérêts biologique et écologique (SIBE), à savoir Foum Assaka et la Plage blanche (province de Guelmim).

Le Maroc a actuellement 26 sites inscrits sur la liste des zones humides d’importance internationale (Sites Ramsar), ayant une superficie totale de 274,286 hectares.

D’après la Convention de Ramsar, les zones humides sont des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d’eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l’eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée, y compris des étendues d’eau marine dont la profondeur à marée basse n’excède pas six mètres.

Voir Aussi