RégionsMise en place à Dakar d’un projet de réduction de l’impact des infrastructures sur les écosystèmes…

Régions

Lac Amghass II, Azrou (22/03/17). Lac, rivère, eau, faune, floore, nature, environnement
17 Mai

Mise en place à Dakar d’un projet de réduction de l’impact des infrastructures sur les écosystèmes côtiers en Afrique de l’Ouest

Dakar – Un projet de réduction de l’impact des infrastructures sur les écosystèmes côtiers en Afrique de l’Ouest (PRISE) a été lancé lundi, à Dakar, pour donner une réponse aux menaces naturelles et anthropiques et promouvoir de nouveaux sites durables.

« Ce projet va rendre les infrastructures côtières plus durables mais également faire en sorte que l’importance de la nature pour nos pays et pour les populations ne soit pas perdue à cause de la construction de nouvelles infrastructures », a indiqué Ibrahima Thiam, directeur régional de l’ONG, Wetlands international au cours de l’atelier de lancement du projet.

Il a rappelé que « dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest, nos Etats sont engagés dans d’importants programmes de développement d’infrastructures nécessaires certes parfois certaines ont un impact sur l’environnement ».

Ces infrastructures, a-t-il précisé, sont constituées souvent de routes, ponts, barrages, ports de raffineries de pétrole, d’établissements urbains côtiers entre autres.

Voici par ailleurs le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du jeudi 17 mai :

Burkina :

La 4è édition des Journées promotionnelles du Moringa aura lieu du 6 au 10 juin 2018 à Ouagadougou.

Ce conclave réunira les différents acteurs de la filière, notamment des producteurs, des transformateurs, des distributeurs, etc.

Le Moringa est une plante oléagineuse (le litre d’huile est d’environ 100 000 F CFA). Elle est floculante (purifie l’eau) et peut être utilisée comme engrais naturel.

Le Moringa est également une plante riche en antioxydants, en micronutriments et éléments minéraux et recèle de nombreuses vertus. Elle est également utilisée dans le traitement de l’hypertension artérielle, du diabète, des infections, de l’anémie, des ulcères, etc.

Niger :

Le gouvernement nigérien est en cours de réaliser un programme d’électrification à base solaire dans quelque 17 villages du pays.

Exécuté par l’Entreprise Super Solar Energy, ce programme acquis sur financement indien, concerne au plan national, 50 villages des régions de Maradi, Zinder, Agadez et Diffa. Il prévoit l’électrification de 200 ménages au niveau de chaque village retenu.

Au village de Gabawouri (département de Tessaoua), l’installation de la microcentrale de 40 kWh est exécutée à 70% et le raccordement au niveau des foyers va commencer incessamment.

Congo-Brazzaville :

La société Healthy environnement, spécialisée dans l’assainissement au Congo, a dit vouloir à travers son projet « Y’ello Plastic » fabriquer des pavés de construction à base des sachets en plastique, collectés auprès de la population, rapporte la presse locale.

« Le projet consiste à éradiquer le plastique dans les grandes villes du Congo, notamment Brazzaville, Pointe-Noire, Kintélé et Ouesso. Cette opération sera organisée en partenariat avec les mairies des villes et le concours de la société de téléphonie mobile MTN Congo », explique Yvon Kaba, directeur général de la société Healthy environnement, cité par la presse.

Côte d’Ivoire :

Le président de l’Association ivoirienne des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (AIENR), Edi Boraud, a annoncé, lundi à Abidjan, l’implication des collectivités locales dans la lutte contre le changement climatique, en perspective des « Journées éco-énergie » prévues du 12 au 14 juillet.

Cette politique à laquelle la plupart des 197 communes contactées ont marqué leur adhésion, a argumenté le président de l’AIENR, Edi Boraud, va consister entre autres à « mettre à la disposition des collectivités locales des stations de recharge solaire », la formation, dans sa phase pilote, de « 100 jeunes issus de différentes communes sur l’installation de l’énergie solaire ».

A travers des campagnes d’informations et de sensibilisation, l’association entend inciter chaque ivoirien à avoir un panneau solaire, contribuant ainsi au succès de la lutte contre le changement climatique, a déclaré M. Edi Boraud.

Il a souligné que des mécanismes d’accompagnement seront trouvés à cet effet (subvention éventuelle par les communes), entouré de ses collaborateurs.

Ghana :

Un atelier international visant à aider les pays africains à améliorer leur technologie de conservation des ressources génétiques face au changement climatique, a été tenu récemment au Ghana.

Cet atelier de quatre jours, qui relève d’une initiative de coopération agricole entre la Corée et l’Afrique, vise à renforcer les capacités des scientifiques africains à collecter les ressources phytogénétiques et à les préserver.

Kenya :

Environ 10% des cultures de maïs dans le comté de Kisii ont été détruites par les chenilles légionnaires d’automne, a fait savoir le responsable du service de l’agriculture au sein du gouvernement du comté, Esman Osarigo.

Cité par des médias locaux, le responsable a précisé que 34.000 des 340.000 acres réservés cette saison à la culture de maïs ont été détruits par le ravageur à travers le comté.

D’après les chiffres des autorités, les chenilles légionnaires d’automne ont endommagé plus de 800.000 hectares dans 25 comtés du Kenya au cours de l’année écoulée.

Voir Aussi