ActualitésOriental : Des actions pour une gestion rationnalisée et durable de l’eau d’irrigation

Actualités

Restructuration des cultures
23 Jan

Oriental : Des actions pour une gestion rationnalisée et durable de l’eau d’irrigation

Oujda – La direction régionale de l’Agriculture de l’Oriental a mené plusieurs actions et interventions pour garantir une gestion rationnalisée et durable de l’irrigation, dans un contexte marqué par le manque de précipitations.

Dans un communiqué parvenu à la MAP, la direction régionale indique que la région a enregistré, au cours de la saison agricole 2019-2020, des pluies d’importance variable selon les provinces, avec un cumul de près de 160 mm notamment durant les mois d’octobre et de novembre 2019 et une absence des précipitations durant décembre dernier et au début de janvier 2020.

En outre, les réserves d’eau du complexe hydrique de la Moulouya ont connu une baisse considérable, s’établissant à 301 millions m3 à mi-janvier 2020 contre 554 millions m3 durant la même période de l’année dernière, avec un taux de remplissage qui est passé de 75 pc à 41 pc sur une année.

Cette baisse a conduit à la réduction de la superficie consacrée à la culture de la betterave à sucre (4.000 ha contre 7.500 ha durant la saison dernière). Par contre, les efforts se sont concentrés sur le secteur des agrumes afin de préserver les investissements réalisés dans ce segment, affirme le communiqué.

Afin de faire face aux conditions difficiles sur le plan des ressources hydriques, après des années marquées par de faibles précipitations, la direction régionale de l’Agriculture met en œuvre une stratégie de gestion rationnalisée et durable des eaux d’irrigation, articulée autour de plusieurs axes.

La stratégie porte notamment sur la poursuite de la mise en œuvre du Programme national d’économie de l’eau d’irrigation, qui vise, pour la région de l’Oriental, la reconversion de près de 51.200 ha en irrigation localisée pour une enveloppe de 2,8 milliards de dirhams (MMDH).

Concernant la reconversion collective en irrigation localisée, le communiqué rappelle que le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts avait donné, en janvier 2019, le coup d’envoi du projet de modernisation du système d’irrigation de la plaine d’El Kart, à travers la reconversion collective de 15.300 ha en une première phase, pour un montant de 461 millions de dirhams (MDH), ce qui permettra d’économiser 28 millions m3 par an et augmenter la productivité de 20 pc à 50 pc.


Par ailleurs, et dans le cadre du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, dont la convention-cadre a été signée le 13 janvier courant devant SM le Roi Mohammed VI, il est prévu d’équiper 31.000 ha supplémentaires en système d’irrigation par goutte à goutte au niveau du grand périmètre irrigué de l’Oriental, pour un coût estimé à 1,37 MMDH.

Ce programme vise à économiser entre 30 et 50 pc du volume de l’eau d’irrigation, augmenter la rentabilité et la qualité de la production, valoriser le m3 d’eau d’irrigation et contribuer à l’adaptation aux effets des changements climatiques.

De même, la région connait la réalisation de plusieurs projets dans le cadre de l’élargissement des périmètres irrigués, avec pour objectifs la valorisation des ressources en eau destinées à l’irrigation, l’amélioration de l’efficacité de la distribution des eaux d’irrigation à travers l’aménagement et l’intégration de techniques plus efficientes d’irrigation localisée, la densification et la valorisation de la production et l’amélioration des revenus des agriculteurs.

Parmi ces projets, figurent l’aménagement du périmètre irrigué de Taferta sur 1.330 ha (420 MDH), le projet du bassin d’Oued Isly avec utilisation des eaux des crues sur 1.300 ha et le projet de réalisation de petits bassins d’irrigation dans la province de Jerada (3.000 ha concernés pour 302 MDH).

Un autre axe d’intervention concerne l’aménagement et la maintenance des bassins au niveau des petits et moyens périmètres d’irrigation, pour lequel la direction régionale de l’Agriculture de l’Oriental programme des projets pour une enveloppe annuelle de près de 40 MDH.

En plus, dans le cadre du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, il est prévu de procéder à la réhabilitation de 15.000 ha dans les petits et moyens périmètres d’irrigation des différentes provinces de la région pour une enveloppe de 245 MDH.

La direction régionale s’attèle aussi à la maintenance et la réhabilitation des installations hydro-agricoles du périmètre irrigué de la Moulouya, sans oublier les efforts visant à mobiliser un volume supplémentaire d’eau destinée à l’irrigation, notamment à travers la construction et l’équipement en cours d’une station de pompage sur la rive gauche de la Moulouya pour un montant de 100 MDH, un projet lancé en janvier dernier par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et qui permettra d’irriguer près de 29.600 ha.

Voir Aussi