RégionsSénégal: Lancement du plan d’action pour la réduction de la pêche accessoire

Régions

La saison de la pêche dans les eaux continentales au titre l’année 2017-2018, a été lancée dimanche (12/03/17) à Azrou, à l’initiative de  fédération marocaine de pêche de loisir.
06 Juin

Sénégal: Lancement du plan d’action pour la réduction de la pêche accessoire

Dakar – Le projet de mise en œuvre du Plan d’action pour la réduction des prises accessoires des oiseaux et des tortues de mer dans les pêcheries industrielles en Afrique de l’Ouest a été lancé récemment à Somone, dans le département de Mbour (ouest).

Outre le lancement de ce plan d’action pour la réduction de la pêche accessoire communément appelée ‘’Bycatch’’, il a été également mis en place un comité multi-acteurs de pilotage de ce projet, pour accompagner sa mise en œuvre et s’assurer que les objectifs identifiés sont atteints.

Ce projet d’une durée de cinq ans, est financé par la Fondation MAVA pour la nature à hauteur de cinq millions d’euros, et est mis en œuvre par l’ONG BridLife international, en collaboration avec divers partenaires de la sous-région, a expliqué Dr Charlotte Karibuhoye, directrice de programme pour l’Afrique de l’Ouest de la Fondation MAVA pour la nature.

— La conseillère économique, sociale et environnementale, Woré Gana Seck a appelé à la mise en place d’institutions « fortes » dotées de moyens adéquates pour assurer une veille environnementale transparente et inclusive sur les ressources pétrolières et gazières.

Une gouvernance inclusive et participative des ressources pétro gazières du Sénégal passe par « la mise en place de mécanismes, d’institutions fortes avec des moyens adéquats pour assurer une veille environnementale transparente inclusive, sur des bases hautement scientifique et technique » a dit Mme Seck.

La conseillère économique, sociale et environnementale intervenait à la rencontre du segment des experts marquant l’ouverture de la Conférence nationale sur le développement durable (CNDD) axée sur le thème : « Pour une exploitation durable et saine des ressources gazières et pétrolières ».

Voici par ailleurs le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mercredi 06 juin :.

Burkina :

–Le ministre burkinabè de l’Environnement, Batio Bassière, a appelé à déployer davantage d’efforts pour la réduction des déchets plastiques, estimant que cette action requiert une modification des comportements des entreprises et de la population.

La collecte, la valorisation et le traitement des déchets plastiques impliquent qu’un tri soit réalisé à la source par chacun des producteurs, a-t-il indiqué, ajoutant que L’éducation à la prévention dans la production des déchets est l’un des éléments les plus importants dans un plan de gestion des déchets solides.

En 2014, le Burkina Faso a adopté une loi portant interdiction de l’importation, de la production, de la commercialisation et de la distribution des emballages et sachets plastiques non-biodégradables.
–Le gouvernement burkinabè compte lancer, prochainement, un projet baptisé « Énergie et croissance économique dans la Boucle du Mouhoun », située dans le nord-ouest du pays.

Il a pour objectif le raccordement de quatorze localités et l’équipement de 30 centres de santé d’un système photovoltaïque. Il porte également sur la distribution et la vente de près de 3 000 kits et lampes solaires en milieu rural dans cette région du Burkina Faso.

La durée de réalisation des travaux est de quatre ans, soit jusqu’en 2021.
RDC :

La République démocratique du Congo (RDC) présentera bientôt sa candidature à la Convention cadre des Nations Unies pour les changements climatiques pour organiser la COP27 en 2021 à Kinshasa, a annoncé le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Leonard She Okitundu à l’ouverture mardi à Kinshasa, du forum de l’économie du climat placé sous le thème « Engager les acteurs économiques dans la mise en œuvre de l’accord de Paris.

Pour Leonard She Okitundu, cette démarche consiste ainsi à donner une impulsion forte à toutes les initiatives entreprises à l’échelle nationale en faveur de l’effort commun à réduire les causes globales de la déforestation et de la pauvreté.
Ghana :

–Le gouvernement proposera une politique pour transformer les déchets plastiques en ressources, vu que le Ghana n’est pas encore prêt à interdire le plastique maintenant, a indiqué le ministre de l’Environnement, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation, Kwabena Frimpong-Boateng.

« Nous ne pouvons pas pour le moment interdire les sacs en plastique. On doit bien préparer pour cette décision afin de ne pas favoriser davantage la contrebande », a souligné le ministre lors de la commémoration de la Journée mondiale de l’environnement tenue mardi à Accra.

Côte d’Ivoire :

–Les lauréats du concours du meilleur entrepreneur planteur forestier et agro-forestier de la région de San Pedro ont été récompensés, mardi, au cours d’une cérémonie organisée, à San Pedro par le conseil régional, en partenariat avec la coopération Allemande en Côte d’Ivoire (GIZ-CI).

Le 1er prix féminin a été attribué à Béatrice Grègbo et le 1er prix masculin à Gnohon Eric de l’Union de la jeunesse départementale de San Pedro. Ils ont reçu chacun de la part des sponsors et de GIZ, une tarière forestière motorisée d’une valeur de 1,8 million de francs CFA et un contrat pour la plantation de 40 ha.

Le président du jury, Justin Kamga, chargé des programmes FODER, a expliqué à la l’assistance, dont la représentante du préfet, le directeur résidant de la GIZ en Côte d’Ivoire, les directeurs et chefs de services, que près de 80 % les dossiers présentés étaient de très bonnes qualité.

Mali :

–Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga a présidé , mardi dernier, à Koulikoro, le lancement de la 19e édition de la quinzaine de l’environnement.

Les deux thèmes retenus pour cette édition 2018 sont :  » Combattre la pollution plastique » et  » La terre a de la valeur. Investissez-y ! ».
Kenya :

–Le vice-président kényan, William Ruto a réitéré, mardi, l’engagement de son pays à faire face à la problématique de la pollution plastique.

S’exprimant lors d’une cérémonie, organisée dans le comté de Kwale à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, célébrée cette année sous le thème de « La lutte contre la pollution plastique », M. Ruto a appelé à l’organisation de manière régulière de journées pour le nettoyage et la collecte des tonnes de plastique qui menacent l’environnement à travers le pays.

A noter que la décision des autorités kényanes d’interdire l’utilisation, la production et l’importation des sacs en plastique utilisés dans les commerces et les foyers est entrée en vigueur depuis août dernier.

Voir Aussi