ActualitésLa Station d’épuration des eaux usées de Youssoufia, un projet structurant aux multiples impacts…

Actualités

Une délégation guinéenne visite, mercredi (05/07/17), la Station d’épuration des eaux usées (STEP) en boues activées de la ville d’Ifrane.
20 Mar

La Station d’épuration des eaux usées de Youssoufia, un projet structurant aux multiples impacts environnementaux sur la ville

Youssoufia-La Station d’épuration des eaux usées (STEP) de Youssoufia, réalisée par le Groupe OCP pour un coût global de 150 millions de DH, constitue un projet structurant dont les impacts sociaux et environnementaux se font sentir sur cette ville depuis sa mise en service en 2015.

La STEP de Youssoufia, dotée d’une capacité nominale de 7500 m3 par jour, a permis une meilleure protection de l’environnement en évitant tout d’abord le déversement des eaux usées dans la nature et la valorisation des boues grâce au séchage solaire, a indiqué mercredi, le responsable d’exploitation de la STEP de Youssoufia, Abdelmoula Bounakaya à l’occasion d’une visite guidée à cette structure à caractère environnemental organisée au profit de journalistes locaux, régionaux et nationaux.

Cette station contribue à préserver les ressources hydriques souterraines de la ville puisque la capacité de production de la STEP sera portée à 2,7 millions de mètres cubes par an à l’horizon 2020, a-t-il ajouté, relevant que cette structure permet actuellement la satisfaction de 50 % des besoins industriels en eau pour le Groupe dans le site minier de Youssoufia.

En plus de ces impacts environnementaux, le Groupe a procédé à la création d’espaces verts à l’intérieur et à l’extérieur de la STEP offrant un cadre paysager plus harmonieux.

En outre, la valorisation du biogaz issu du processus de traitement des eaux usées permet une production d’électricité qui couvre les besoins énergétiques des STEP à hauteur de 30 %.

Destinée au traitement des eaux usées de la ville, la STEP de Youssoufia vise une capacité de traitement de 76.500 équivalent-habitant en 2020.

Son procédé d’épuration biologique consiste en l’élimination de la pollution carbonée via trois files de traitement : eau et boue, avec traitement, filtration, extraction et séchage, puis gaz, avec stockage et valorisation. Les eaux épurées en sortie de la station sont utilisées dans les activités minières d’OCP dans la région et pour l’arrosage des espaces verts du club équestre de Youssoufia.

La réalisation de cette STEP s’inscrit dans le cadre d’un programme ambitieux du Groupe visant la réalisation de plusieurs stations d’épuration notamment sur les sites miniers de Khouribga et Benguerir permettant l’épuration et la réutilisation de plus de 10 millions m3 d’eaux usées urbaines par an dans le lavage du phosphate.

Ce programme mis en place par le Groupe OCP repose sur deux leviers : optimisation de l’utilisation de l’eau sur toute la chaîne de valeur (activités minières, transport, valorisation), et mobilisation des ressources en eaux non conventionnelles (eaux usées domestiques épurées et eaux de mer dessalées).

Alliant rationalisation de l’utilisation de cette ressource et satisfaction des besoins, actuels et futurs, des installations minières et industrielles, le « Programme Eau » a mobilisé depuis, 2008 plus de 3,5 milliards de dirhams.

Inhérente à l’activité d’OCP, l’eau est un enjeu majeur de développement durable pour le Groupe. Son utilisation intervient en effet à chaque étape de la chaîne de valeur du Groupe : de 63 millions de mètres cubes en 2010, ses besoins en ressources hydriques dépasseront à terme les 160 millions de mètres cubes annuellement, soit l’équivalent de la consommation en eau de la région du Grand Casablanca.

Voir Aussi