RégionsThaïlande: La célèbre baie de Maya à Koh Phi Phi fermée pour permettre la régénération de son…

Régions

baie
06 Juil

Thaïlande: La célèbre baie de Maya à Koh Phi Phi fermée pour permettre la régénération de son écosystème

Bangkok – La célèbre baie de Maya à Koh Phi Phi (sud de la Thaïlande), fermée pour quatre mois pour permettre la régénération de son écosystème, connait une opération inédite de transplantation de corail.

Des experts en biodiversité marine et des plongeurs professionnels ont entrepris une inédite opération de transplantation de 400 fragments de corail cultivés dans une pépinière de corail.

Les responsables de cette opération ont déclaré qu’ils utiliseraient un drone pour suivre la croissance des coraux implantés et s’assurer du succès de l’opération qui vise à régénérer certaines zones endommagées du récif corallien.

La fermeture de la baie pour quatre mois et l’opération de transplantation se sont avérées nécessaires pour la célèbre baie dont le corail a particulièrement souffert de la forte affluence touristique qui a atteint ces derniers mois plus de 4000 visiteurs par jour.

Voici par ailleurs le bulletin de l’écologie de l’Asie-Océanie pour la journée du vendredi 07 juillet 2018:

Chine-Cambodge

La Chine et le Cambodge ont signé mercredi trois protocoles d’entente pour la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité.

Ces documents portent sur la création d’un office préparatoire du Centre de coopération environnementale Chine-Cambodge, la donation d’équipements de traitement des eaux usées et la coopération dans la préservation de la biodiversité et des écosystèmes, indique-t-on lors de la signature du document.

Lors de la cérémonie de signature, le vice-ministre chinois de l’Ecologie et de l’Environnement Zhao Yingmin a déclaré que la Chine attachait une grande importance à la protection de l’environnement et à la préservation des écosystèmes, assurant que ces protocoles d’entente vont ouvrir un nouveau chapitre pour la coopération bilatérale dans ces domaines.

Pour sa part, le ministre cambodgien de l’Environnement Say Samal a estimé que ces protocoles d’entente vont bien aider le Cambodge à protéger l’environnement et son patrimoine naturel.

Indonésie-huile de palme

La ministre des Affaires étrangères de l’Indonésie, Retno Marsudi, s’est entretenue mardi à Jakarta avec son homologue néerlandais Stephanus Arbraham au sujet de la compagne contre l’huile de palme, l’un des principaux produits agricoles des exportations indonésiennes.

La première responsable de la diplomatie indonésienne a fait savoir que l’exécutif de son pays continuera ses négociations avec l’Union européenne pour finaliser l’Accord de Partenariat Economique Global entre l’Indonésie et l’UE (I-EU CEPA) en dépit des tensions qui persistent encore sur l’intégration de l’huile de palme, un produit décrié pour son coût environnementale et son impact sur les espaces forestiers.

En 2017, l’Indonésie a exporté un total de 28 millions de tonnes d’huile de palme, d’une valeur de 23 milliards de dollars, dont 40% sont destinés à l’Europe où elle sert à produire du biocarburant.

Voir Aussi