En vedetteBrésil: Le parc national d’Iguaçu fête son 79ème anniversaire

En vedette

Le parc national de Donana
11 Jan

Brésil: Le parc national d’Iguaçu fête son 79ème anniversaire

Brasilia-Le parc national d’Iguaçu, Patrimoine Naturel de l’Humanité, a célébré, mercredi, son 79ème anniversaire, une occasion de saluer les bons résultats en matière de conservation de la biodiversité.

« Aujourd’hui est un jour spécial pour célébrer cet endroit qui protège la faune et qui offre la plus belle diversité naturelle dans le monde. De plus en plus, les gens cherchent à se connecter avec des endroits comme le parc, ce qui permet de vivre des expériences inoubliables et d’avoir un contact direct avec la nature », s’est félicité Ivan Baptiston, chef du parc national d’Iguaçu, lors d’une cérémonie organisée pour fêter cet anniversaire.

Plusieurs activités ont accompagné cette journée de festivités, dont une exposition sur le projet de préservation des jaguars, l’animal fétiche du parc.

Mondialement reconnu pour la beauté naturelle des chutes d’Iguaçu, un des ensembles de cataractes les plus spectaculaires de la Terre, le parc national de l’Iguaçu, dans l’État du Paraná, est une aire protégée brésilienne qui a été déclarée Patrimoine Mondial par l’UNESCO.

Le parc est situé dans la région la plus à l’ouest du Parana, à 17 km du centre-ville de Foz de Iguaçu et à 5 km à peine de l’Aéroport international de Foz de Iguaçu.

Couvrant une superficie totale de 1 697,65 km2, il est administré par l’Institut Chico Mendes pour la conservation de la Biodiversité (ICMBio) et c’est l’un des rares endroits où se conserve la Forêt atlantique qui couvrait jadis plus de 1,3 million de km2, répartis sur 17 États du Brésil.

 

Voici par ailleurs le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Sud pour la journée du jeudi 11 janvier 2018 :

Argentine :

La direction nationale de l’Environnement de l’Uruguay a saisi des animaux rares et protégés dans une ferme appartenant à un dirigeant syndical et directeur d’un quotidien local en Argentine, Marcelo Balcedo, interpellé la semaine dernière pour blanchiment d’argent.

Les autorités ont découvert dans la ferme de M. Balcedo, arrêté à la demande de Buenos Aires, plusieurs oiseaux et animaux comme le lama, l’alpaga et l’ara.

La loi uruguayenne interdit la détention et l’élevage d’animaux sauvages en dehors des parcs et jardins zoologiques.

Le syndicaliste est soupçonné de trafic d’oiseaux et d’animaux.

Colombie :

La ville de Bogota pourrait recourir au rationnement d’eau en 2019, année au cours de laquelle la demande serait plus élevée que l’offre, estime l’activiste environnemental Diego Laserna dans un article publié par la presse locale.

Le débit de la station d’épuration d’eau de Tibitoc sera insuffisant pour répondre aux besoins en eau de Bogota et de 11 municipalités proches de la capitale colombienne, prévient l’activiste membre du collectif de défense de l’environnement Combo2600.

Cette station couvre plus de 20% des besoins en eau potable de la capitale, fait remarquer Laserna, dans un article intitulé « Profitez en 2018 car Bogota n’aura pas assez d’eau en 2019 »

Chili:

La Commission pour l’évaluation environnementale de la région de Magallanes, au sud du Chili, a rejeté l’utilisation du dynamitage pour les mines de charbon à Mina Invierno, situées à Isla Riesco.

Pour Matias Asun, directeur de Greenpeace au Chili, ce vote est un triomphe pour la préservation de l’environnement pour la région de Magallanes.

L’ancienne candidate à la présidence et sénatrice pour cette région, Mme Carolina Goic, était l’une des personnes qui ont salué cette décision sur les réseaux sociaux.

 

Pérou :

La cheffe du gouvernement péruvien, Mercedes Araoz, a indiqué qu’il sera procédé au cours de cette année à la remise de plus 44.000 logements au profit des habitants des régions touchées en 2017 par le phénomène climatique El Niño.

Au cours de cette semaine, 100 logements seront remis aux familles ayant perdu leurs biens à cause des pluies, a-t-elle dit, promettant qu’à la fin de 2018, toutes les familles touchées auront accès à des logements.

Elle a ajouté que le gouvernement central œuvre constamment avec les autorités régionales et locales pour accélérer le rythme des travaux de reconstruction des zones frappés par cette catastrophe naturelle.

Voir Aussi