En vedetteCongrès international sur le capital humain et le marketing territorial : les 13 et 14 avril à…

En vedette

oasis-de-Ferkla-504x297
30 Mar

Congrès international sur le capital humain et le marketing territorial : les 13 et 14 avril à Ouarzazate

Rabat – La deuxième édition du Congrès international sur le capital humain et le marketing territorial en tant que vecteurs du développement durable dans les oasis et les zones de montagnes se tiendra les 13 et 14 avril à Ouarzazate, avec la participation de plus de 120 chercheurs marocains et étrangers spécialisés dans le développement durable et le capital humain.

Initiée par le Centre international des études et des recherches stratégiques de gouvernance spatiale et développement durable dans les oasis et les montagnes, en partenariat avec des institutions nationales et internationales, sous le signe « Ouarzazate, capitale internationale de l’énergie solaire et de la fructification des ressources territoriales », cette rencontre sera marquée par la participation de représentants de gouvernements, du secteur privé, de la société civile, d’organismes internationaux, ainsi que d’ambassadeurs étrangers, indique vendredi un communiqué du Centre international des études et des recherches stratégiques.

Elle ambitionne de promouvoir les dimensions historiques, patrimoniales et culturelles dont regorgent les zones oasiennes, sahariennes et de montagne, et particulièrement le patrimoine humain qui doit être investit dans le développement spatial de ces régions, précise le communiqué.

Le Congrès vise également à favoriser le partage des expertises entre les différents intervenants et acteurs concernés, selon des approches variées à partir des expériences sur le terrain aux niveaux africain et maghrébin, mais aussi au niveau des pays du Golf, connus par la richesse de leurs oasis et déserts, selon la même source.

L’objectif est de chercher les mécanismes stratégiques nécessaires à même de placer l’homme au cœur des opérations de développement dans les zones qui souffrent de la précarité et du manque de ressources, notamment les zones oasiennes et sahariennes dans la région du Drâa-Tafilalet et dans d’autres pays africains.

Au terme de leurs travaux, les participants doivent formuler des recommandations destinées aux responsables concernés en vue de les adopter pour des projets économiques générateurs de revenus et à chercher des solutions scientifiques pour l’exploitation des ressources territoriales dans le développement local.

Cette manifestation est organisée en partenariat notamment avec la Fondation du Grand Ouarzazate pour le développement durable, la faculté polydisciplinaire d’Ouarzazate, l’Agence du bassin hydraulique de Ziz-Ghris-Guir et des centres de patrimoine et d’archéologie au Portugal.

Voir Aussi