En vedetteEducation au changement climatique-COP 23 : La Fondation Mohammed VI présente ses expériences

En vedette

COP 23 - La Fondation Mohammed VI -Protection de l'Environnement présente ses expériences novatrices-M
16 Nov

Education au changement climatique-COP 23 : La Fondation Mohammed VI présente ses expériences

 

Bonn – La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement a présenté, jeudi dans le cadre de la conférence des Nations unies sur le climat (COP23) à Bonn, ses expériences novatrices en matière d’éducation au changement climatique.

Ses expériences ont été présentées lors d’un side Event sur les « approches novatrices de l’éducation au changement climatique et l’autonomisation des jeunes pour l’action climatique », co-orgnaisé par la Fondation, en marge de la Journée de l’Education de la COP23.

Lors de ce side Event, la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement a donné un aperçu sur ses outils pédagogiques en ligne en lien avec les changements climatiques, son programme Eco-Ecoles au travers d’un témoignage du coordinateur de l’Eco-école rurale Hjar Nhal près de Tanger. Cet établissement, particulièrement engagé parmi les 1636 éco-écoles inscrites au programme au Maroc, est un modèle de laboratoire de développement durable et un exemple de démarche pédagogique suivi par de nombreuses écoles du Royaume.

La Fondation a également exposé la dynamique de son programme de Compensation Volontaire Carbone, qui a permis d’électrifier 412 écoles rurales et planter plus de 12 000 jeunes palmiers à Marrakech.

Elle a mis en avant ses programmes de développement durables en relations avec la lutte contre les effets du changement climatique, a indiqué Mme Kenza Khallafi, en charge des programmes Eco-écoles et jeunes reporters pour l’environnement à la Fondation, projets phares de ces initiatives.

La mise en place de ces programmes réaffirme le rôle central de l’éducation dans les efforts de lutte contre les effets du réchauffement climatique, a-t-elle expliqué.

Ainsi, le programmes Eco-écoles, initié en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, vise à permettre aux écoliers de 4 à 12 ans de travailler sur les questions liées au changement climatique et de comprendre ses impacts.

De son côté, le programme Jeune Reporters pour l’environnement, également mené en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, sensibilise les jeunes en les encourageant à écrire des reportages traitant des problématiques environnementales locales en quête de solutions.

Les autres intervenants dont les représentants de Earth Day Network et de la Banque mondiale ont salué l’engagement du Maroc en général et de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement en particulier en matière de lutte contre le changement climatique, mettant notamment en avant les projets lancés dans le domaine de l’éducation.

Ce side Event qui a reçu le label « Official climate partner », était organisé conjointement par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, Earth Day Network (EDN) qui organise la journée mondiale de la terre depuis 1970, la Banque Mondiale qui aide les pays à respecter leurs engagements de lutte contre le changement climatique, l’Association internationale pour l’avancement des approches novatrices aux défis mondiaux (IAAI – Autriche), qui explore de nouveaux moyens de mobiliser la société civile, le YOUNGO, groupe des jeunes aux COP soutenu par la CCNUCC, et Actions Vitales pour le Développement Durable (Cameroun), une organisation pour sensibiliser petits et grands au développement durable et changer leurs comportements.

Ces organisations ont partagé leurs approches et outils pédagogiques, les innovations technologiques développées, leurs meilleures pratiques pour sensibiliser les populations au développement durable, modifier profondément leurs comportements et lutter contre le réchauffement climatique.

A rappeler que la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement avait signé auparavant un mémorandum d’entente avec le secrétariat exécutif de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) qui définit les axes de collaboration entre les deux parties, lors d’une cérémonie présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement.

Ce mémorandum d’entente a été signé dans le cadre de la session de haut niveau de la COP 23 dédiée à la journée de l’Éducation, co-présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa et Mme Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la CCNUCC sous le thème  » Partenariats mondiaux pour lutter contre le changement climatique à travers l’éducation ».

Il prévoit une coopération entre les deux parties pour la mise en œuvre de l’article 6 de la CCNUCC relatif à l’éducation, la formation, la sensibilisation du public, l’accès du public à l’information et la Coopération internationale, ainsi que la promotion, le développement et la mise en œuvre des programmes d’éducation et de formations axées sur les changements climatiques (Atelier, conférence, téléconférence…).

 

Voir Aussi