En vedetteIntrusion d’activistes de Greenpeace dans une centrale nucléaire du nord-est de la France

En vedette

greenpeace
12 Oct

Intrusion d’activistes de Greenpeace dans une centrale nucléaire du nord-est de la France

Paris  – Des activistes de Greenpeace France ont été interpellés, jeudi matin, après une brève intrusion dans une centrale nucléaire du nord-est du pays où ils ont déclenché un feu d’artifice à proximité d’une piscine d’entreposage de combustible usé, rapportent les médias français.

A travers cette intrusion dans la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle), les activistes entendaient alerter sur la vulnérabilité des piscines de combustible usé des centrales nucléaires françaises face à des risques d’actes malveillant, ce que EDF (Electricité de France), qui exploite la centrale, dément catégoriquement en assurant que les centrales françaises étaient « sûres, bien surveillées et très bien protégées ».

EDF souligne, par ailleurs, sur Twitter que les auteurs de l’opération avaient été « stoppés par les gendarmes » et n’avaient pas accédé « à la zone nucléaire », précisant que leur intrusion n’avait pas eu d’impact « sur la sûreté des installations ».

L’opération menée par les activistes de Greenpeace intervient deux jours après la publication d’un rapport sur le sujet par l’organisation non gouvernementale.

Dans ce rapport, l’ONG attire l’attention sur le fait que les piscines des centrales nucléaires, qui peuvent chacune contenir plus de combustibles que les coeurs des réacteurs, ne sont pas protégées comme ces derniers par des enceintes de confinement renforcées.

Or en cas d’évaporation de l’eau, le combustible peut « s’échauffer et relâcher dans l’environnement une grande partie de sa radioactivité », selon un de ces experts.

L’organisation réclame notamment une meilleure sécurisation des piscines de stockage du combustible usé qui, a-t-elle également observé, sont particulièrement exposées à des risques d’attaques, notamment par avion et par hélicoptère.

La centrale nucléaire de Cattenom, qui s’étend sur 415 hectares, se trouve non loin des frontières du Luxembourg et de l’Allemagne.

Avec ses quatre réacteurs de 1.300 mégawatts chacun, le Centre Nucléaire de Production d’Electricité (CNPE) de Cattenom fournit chaque année près de 35 milliards de kilowattheures (8 pc de la production nationale d’électricité d’EDF). Cattenom est la 7ème centrale au monde en puissance installée.(MAP)

Voir Aussi