En vedetteJapon: Des constructeurs automobile reconnaissent des falsifications de contrôle de pollution

En vedette

A picture taken on June 2, 2018, shows people walking past a car with smoke coming of the exhaust pipe on the Faidherbe roundabout in Dakar.
World Environment  Day is marked annually on June 5, and aims at promoting awareness and action to protect the environment. Each World Environment Day is focused on a theme that spotlights a pressing environmental concern, with the theme for 2018 being “Beat Plastic Pollution". / AFP PHOTO / SEYLLOU
09 Août

Japon: Des constructeurs automobile reconnaissent des falsifications de contrôle de pollution

Tokyo – Les constructeurs japonais Suzuki, Mazda et Yamaha Motor ont admis avoir falsifié les contrôles de pollution de certains de leurs véhicules, a indiqué jeudi le ministère des Transports japonais.

Ces falsifications, survenant après une série de scandales qui ont terni la réputation de l’industrie nippone, ont été constatées après le lancement d’enquêtes internes par chacun des 23 fabricants d’automobiles et de deux-roues à la demande des autorités.

L’utilisation de « méthodes inappropriées » lors du contrôle de véhicules dans trois de ces groupes est apparue suite aux enquêtes lancées.

Suzuki a fait état de 6.401 véhicules concernés, soit près de la moitié de deux soumis à des tests, entre 2012 et 2018.

Le constructeur était déjà dans la tourmente il y a deux ans, reconnaissant avoir mesuré de manière non réglementaire les performances de ses véhicules.

Dans le cas de Mazda et de Yamaha Motor, les falsifications sont plus mineures, elles portent sur 3,8% de l’échantillon testé dans le premier cas et 2,1% dans le second.

Le ministère a promis de « prendre si nécessaire des mesures sévères » après l’examen des rapports rendus par les compagnies.

Parmi les 20 compagnies restantes, la plupart n’ont pas constaté d’irrégularités, tandis que plusieurs autres n’ont pas encore rendu leur copie.

Voir Aussi