En vedetteKenya : Le gouvernement pour la mise en place de projets d’énergie renouvelable

En vedette

(07/11/16) au complexe d'énergie solaire Noor à Ouarzazate
13 Fév

Kenya : Le gouvernement pour la mise en place de projets d’énergie renouvelable

Dakar – Le gouvernement kényan envisage d’octroyer des terrains à moindre coût aux investisseurs pour la mise en place de projets d’énergie renouvelable, alors que les autorités s’apprêtent à lancer des appels d’offres compétitifs dans le secteur en vue de réduire les prix d’électricité.

Cité par des médias locaux, le secrétaire principal du cabinet de l’Energie, Joseph Njoroge a déclaré que cette mesure vise à protéger les investisseurs contre les pertes car les enchères proposées ne favoriseront que les entrepreneurs qui offrent des prix bas d’électricité.

Les autorités ont déjà identifié des terrains destinés à cette opération dans le nord du pays, à proximité des barrages, a-t-il noté, ajoutant que l’Etat envisage également de financer la construction de sous-stations dans le cadre des projets proposés.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mardi 13 février :

Sénégal :

Un violent incendie a ravagé le campement éco-touristique du gué de Damantang, à l’intérieur du Parc national du Niokolo Koba (Tambacounda, est), provoquant d’importants dégâts matériels, a-t-on appris lundi du responsable du GIE exploitant cette structure.

Les flammes, provenant d’une zone des rôniers, se sont abattues sur le campement, amplifiées par le vent, détruisant notamment sept cases, un restaurant et un préau du réceptif créé en 2008 par le GIE de l’Association des amis de la nature de Dialacoto, a renseigné le président de cette structure, Mady Ndiaye.

Selon M. Ndiaye, les dégâts causés par cet incendie qui s’est déclaré vendredi sont évalués à environ 10 millions de francs CFA, soulignant que les feux de forêt sont fréquents dans le parc.

Burkina :

Les villes du Burkina Faso ont connu au cours des deux dernières décennies, une croissance galopante.

La belle cité de Sya, dans l’ouest du Burkina, a vu sa beauté écornée par la quantité de déchets ménagers qui s’est accrue, par manque de systèmes de traitement. Des tas d’immondices par-ci, par-là, entraînant par ricochet, la pollution de l’environnement.

Ainsi, le gouvernement burkinabè a décidé de déployer davantage d’efforts pour la révision du schéma-directeur de gestion des déchets, notamment plastiques à travers un projet de traitement et de valorisation.

Mali:

Le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga a présidé lundi à Bamako, la cérémonie d’ouverture du 19ème congrès international et exposition de l’association africaine de l’eau autour du thème « accès a l’assainissement et à l’eau à tous en Afrique face aux défis climatiques » .

Et d’ajouter que le congrès de Bamako vise à accélérer et d’amplifier l’accès à l’assainissement et à l’eau, alors que 60% de la population mondiale n’a pas accès à l’assainissement.

Ce 19ème congrès a précédé le 2ème forum des femmes de l’association africaine de l’eau sur le thème « genre et changements climatiques en Afrique ».

L’Association africaine de l’eau est une organisation professionnelle d’établissements, d’entreprises et d’opérateurs exerçant dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’environnement en Afrique.

Côte d’Ivoire :

MD Floral Business Group, une start up spécialisée dans l’embellissement floral urbain, et qui s’inspire du modèle anglo-saxon, s’implante à Abidjan, la capitale économique ivoirienne pour changer son environnement.

Pour y parvenir, MD Floral Business Group va produire des paniers de fleurs, (Zinnia, Petunia, Geranium) pour embellir les façades des entreprises commerciales telles que les banques, les pharmacies, les hôtels, les restaurants etc… Elle va également produire des boxes géants  de fleurs pour embellir les carrefours et ronds-points, fait savoir son promoteur, Dr Denis GLE, résidant en Angleterre depuis plusieurs années, et qui séjourne présentement à Abidjan pour nouer des contacts, en vue d’y démarrer ses activités.

« Pour ceux qui ont séjourné dans les pays anglo-saxons, ils savent que ces dispositifs floraux embellissent les édifices commerciaux et les rues pendant l’Eté et aussi pendant l’Hiver, et c’est ce que MD Floral veut reproduire à Abidjan », souligne-t-il,  affirmant vouloir mettre son expérience en Horticulture au profit de la ville d’Abidjan ainsi que d’autres métropoles telles que Yamoussoukro, la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire et Bouaké, la deuxième plus grande ville ivoirienne.

Voir Aussi