En vedetteL’UE veut renforcer sa « diplomatie climatique »

En vedette

le pacte vert
20 Jan

L’UE veut renforcer sa « diplomatie climatique »

Bruxelles – L’Union européenne (UE) a réitéré lundi sa détermination à renforcer sa « diplomatie climatique » pour accroître le niveau d’ « ambition climatique » à l’échelle mondiale.

Les ministres européens des affaires étrangères, réunis à Bruxelles pour débattre de cette question, ont réaffirmé l’importance politique capitale que revêt l’action climatique pour l’UE, engagée à mettre cette action au centre de sa politique extérieure.

Cette réunion a été sanctionnée par des conclusions sur la diplomatie climatique, ce qui « montre clairement qu’en 2020, le climat sera l’une des priorités de l’action extérieure de l’Union européenne », indique un communiqué du Conseil de l’UE.

Dans ses conclusions, le Conseil rappelle que le changement climatique représente « une menace existentielle pour l’humanité et la biodiversité dans tous les pays et toutes les régions, et qu’il appelle une réponse collective urgente ».

« C’est pourquoi il est essentiel que l’UE prêche par l’exemple, afin d’accroître le niveau d’ambition climatique à l’échelle mondiale », explique l’instance représentant les Etats membres.

Le Conseil souligne que l’UE « doit exhorter les pays tiers à intensifier leurs efforts à ses côtés et les soutenir à cet effet au moyen de l’ensemble de ses instruments de politique extérieure », tout en insistant sur l’impératif d’ « intensifier les activités de sensibilisation à l’action climatique menées avec les pays partenaires et les organisations régionales, y compris dans le cadre des prochains sommets ».

Conformément à son engagement dans le cadre de l’accord de Paris, à l’objectif consistant à parvenir, d’ici 2050, à une UE neutre pour le climat, et aux résultats du Conseil européen de décembre 2019, le Conseil appelle le haut représentant l’UE, Josep Borrell, la Commission européenne et les États membres à œuvrer « de toute urgence et de concert » à la mise en place, d’ici le mois de juin 2020, d’une approche stratégique en matière de diplomatie climatique qui définisse des « pistes concrètes et opérationnelles ».

La Commission européenne avait lancé récemment le pacte vert « Green Deal » qui doit rendre l’Europe « neutre en carbone » d’ici 2050.

Le plan ambitionne de mobiliser au moins 1.000 milliards d’euros d’investissements durables au cours de la prochaine décennie.

Voir Aussi