En vedetteDéveloppement durable à Marrakech-Safi: M. Rabbah appelle à redoubler d’efforts

En vedette

Le ministre de l’Equipement et du transport, Aziz Rabbah, s’exprimant, jeudi (31/01/13) à Rabat, lors d’une rencontre sur l’externalisation des travaux routiers.  (MAP/Ayouchi Yassine)
24 Juil

Développement durable à Marrakech-Safi: M. Rabbah appelle à redoubler d’efforts

Marrakech- Le ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, a appelé, samedi à Marrakech, à redoubler d’efforts pour accélérer la mise en œuvre des différents projets relatifs au développement durable et à l’énergie.

S’exprimant lors d’une rencontre sur les programmes dédiés aux secteurs de l’énergie, des mines et du développement durable dans la région Marrakech-Safi, M. Rabbah a souligné l’importance d’accélérer ces projets au niveau de la région pour être en phase avec les stratégies et programmes lancés au niveau national.

Cette rencontre a pour but de conclure un contrat réel entre le gouvernement et la région autour des divers problématiques liées au développement régional et d’informer les acteurs régionaux du plan de développement régional, a-t-il indiqué.

Il a, par ailleurs, fait savoir que le Maroc a procédé à l’adoption de plusieurs stratégies sectorielles, notamment dans l’énergie, les mines, l’agriculture, l’industrie, le tourisme et le développement durable, ainsi qu’à la prise d’une série de mesures à caractère institutionnel et réglementaire pour renforcer la coordination et la convergence entre ces stratégies.

Sur le plan d’électrification rurale, le ministre a relevé que le programme d’électrification rurale au niveau de la région Marrakech-Safi a atteint 99,40% à fin mai 2017, soit l’approvisionnement de 10.234 douars pour un coût global estimé à 6,9 milliards de dirhams (MMDH), notant que le ministère concerné œuvrera prochainement à approvisionner en électricité le reste des douars.

Il a, dans ce cadre, mis en avant les projets de production d’énergie électrique à partir d’énergies renouvelables dans la région, notamment le projet du parc éolien de Jbel Al Hadid (200 MW), le projet Noor Argana à Rhamna, Essaouira et Boulemane (Tinghir) avec une capacité globale de 200 MW et un investissement de plus de 2,5 MMDH.

Concernant les installations pétrolières dans la région, il a relevé l’existence de trois entrepôts pour le stockage des produits pétroliers liquides d’une capacité totale allant jusqu’à 2.580 m3 à Marrakech, à l’aéroport Marrakech-Menara et l’aéroport d’Essaouira, alors qu’un autre projet à Sidi Bouatmane est en cours de réalisation d’une capacité de 14.000 m3.

En matière minière, il a souligné que 685 titres miniers attribués au niveau des différentes provinces de la région pour la production de plusieurs métaux, notamment le phosphate, le plomb, le zinc, le cuivre, la barytine et le sel.

Ces mines emploient 9.681 personnes, dont 4.793 dans l’exploitation minière et 4.888 dans l’industrie minière, alors que la production minière dans la région a atteint près de 7,75 millions de tonnes au titre de l’année 2016 (dont 98% des phosphates), a-t-il précisé.

Sur le plan environnemental, le ministre a rappelé les différents projets réalisés dans la région, notamment les projets d’aménagement des stations de traitement des eaux usées et du réseau d’assainissement liquide pour un coût global estimé à 1,3 MMDH, ainsi que les plans de la direction régionale dédiés à la gestion des déchets ménagers et la création des centres de tri et de valorisation des déchets, à travers la réalisation d’une nouvelle décharge contrôlée à Marrakech et la réhabilitation des décharges de Benguerir, Kelaa Des Sraghna, Safi, Sebt Gzoula et Jemâa Shaim.

De son côté, le wali de la région de Marrakech-Safi, Abdelfattah Lebjioui, a mis en avant les potentialités importantes énergétiques et minières de la région, appelant à redoubler d’efforts pour la mise en œuvre des projets ayant trait au développement durable et à l’efficacité énergétique.

Pour sa part, le président du Conseil de la région, Ahmed Akhchichine, a relevé que cette rencontre a pour but de favoriser les échanges entre les différentes parties prenantes autour des questions visant à la promotion économique et sociale de la région, mettant l’accent sur la nécessité de sauvegarder les réserves minières dont dispose la région.

Cette réunion a été marquée par la présence des représentants des conseils élus, des autorités locales et des présidents des services extérieurs.

A cette occasion, M. Rabbah a effectué une visite de terrain au site de Guemassa pour s’informer du déroulement et des conditions du travail au niveau de ce site minier.

Voir Aussi