En vedetteMali : mise en place d’une cellule de veille inondations et catastrophes

En vedette

innondation copier
19 Juil

Mali : mise en place d’une cellule de veille inondations et catastrophes

Dakar – Le ministère malien de la Sécurité et de la Protection civile a mis en place une cellule de veille inondations et catastrophes, selon la presse locale.

Cette cellule a pour rôle de servir d’instrument d’aide aux décisions du ministère de tutelle, de coordonner la gestion des inondations sur l’ensemble du territoire national.

La cellule collecte aussi les informations sur les cas d’inondations enregistrés sur l’étendue du territoire national.

Elle met également en action des unités de protection civile et rend compte au ministre à travers des bulletins de renseignement quotidiens.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie en Afrique pour la journée du mercredi 19 juillet :

Côte d’Ivoire :

-Une journée écologique, inscrite dans le cadre des activités de l’Université du 3è âge de Côte d’Ivoire, du Fonds International pour le Développement de la Retraite active, s’est déroulée récemment au Jardin Botanique de Bingerville.

Ainsi, plus de 200 retraités ont passé la journée entière dans ce somptueux et paisible cadre écologique, avec au menu une série d’activités, dont une marche guidée dans ce square, avec des explications sur son objectif et ses missions, un Jeux Concours et une conférence autour du thème ‘’la santé par l’alimentation’’.
-Le directeur de la protection des végétaux, de contrôle et de qualité au ministère de l’Agriculture et du développement rural, Silué Gnéneyéri, a évalué, lundi à Yamoussoukro, à 20 pc le taux de fraude actuel sur les pesticides mis à la disposition des paysans en Côte d’Ivoire.

S’exprimant lors d’un séminaire de formation sur les techniques d’inventaire des pesticides obsolètes, M.Gnéneyéri a fait part de la volonté de son administration d’arriver à des niveaux entre 5 et 10 pc, de façon à ce que cela ne gêne pas les chiffres de consommation et que cela n’ait pas un impact sur l’environnement et la santé.

Le président du comité d’homologation des pesticides en Côte d’Ivoire a rappelé les nombreuses conséquences des pesticides obsolètes sur la santé humaine, la nappe phréatique, l’infertilité et les pertes économiques pour le pays, avant d’appeler les consommateurs à l’utilisation de produits homologués pour la préservation de l’environnement.

Kenya :

La compagnie néerlandaise de distribution des produits pétroliers « Lexo Energy » a annoncé, le weekend dernier, son implantation au Kenya et prévoit d’y ouvrir 15 à 25 nouvelles stations-service avant la fin de l’année en cours.

« Nous prévoyons d’ouvrir entre 15 et 25 stations-service avant la fin de l’année », a déclaré le directeur de Lexo Energy Nairobi, Koki Mulwa, cité par le quotidien des milieux des affaires « Business Daily », relevant que cette opération nécessitera des investissements de l’ordre de 2,5 milliards de Shillings (1 dollar = environ 103 shillings).

Kenya devient ainsi le deuxième pays dans lequel opère la compagnie néerlandaise sur le marché africain, après l’Ile Maurice, souligne-t-on.

Voir Aussi