En vedetteEnergies renouvelables: le Maroc et l’Allemagne doivent développer des joint-ventures

En vedette

atelier de renforcement des capacités des médias sur les énergies renouvelables
08 Nov

Energies renouvelables: le Maroc et l’Allemagne doivent développer des joint-ventures

Rabat- Le Maroc et l’Allemagne sont appelés à développer davantage leur coopération dans le domaine de l’investissement en énergies renouvelables par le biais notamment de joint-ventures et de partenariats B to B, a indiqué jeudi à Rabat, le ministre de l’énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah.

Lors d’un atelier sur « le rôle des médias pour un futur renouvelable », le ministre a mis en exergue l’importance de la coopération maroco-allemande et du développement du partenariat stratégique bilatéral dans des domaines aussi variés que l’industrie énergétique, la création de centres allemands de formation professionnelle, les joint-ventures et les partenariats entre entreprises marocaines et allemandes ainsi que le soutien du leadership africain en matière d’énergie renouvelable et de développement durable.

« Il est aujourd’hui temps d’entrer dans une nouvelle ère de partenariat, celle des énergies renouvelables », a-t-il insisté tout en se félicitant de la qualité du partenariat noué jusqu’ici avec le pays européen.

Abordant la place des médias dans la promotion de l’énergie renouvelable, M. Rabbah a insisté sur le rôle de premier plan que jouent les divers supports médiatiques dans la diffusion des informations relatives aux efforts du Royaume dans un domaine aussi porteur, mais aussi dans la propagation de la culture durable chez la population.

« Il serait intéressant d’organiser une rencontre entre des journalistes marocains et allemands », a t-il proposé, expliquant qu’une telle initiative permettra aux deux pays de partager leurs cultures, de mieux communiquer et de lutter contre les stéréotypes et les amalgames.

De son côté, l’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne, Götz Schmidt-Bremme, a salué les efforts considérables du Maroc en matière d’énergies renouvelables, citant à ce propos la centrale solaire thermodynamique Noor, la plus grande du genre au monde, un projet qui se trouve « à la pointe de la technologie ».

Il a par ailleurs soulevé que dans le cadre du soutien de la coopération étroite entre les deux pays en matière d’énergies renouvelables, d’eau et d’économie durable, un portefeuille de coopération entre l’Allemagne et le Maroc de 2 milliards d’euros, soit près de 20 milliards de dirhams y a été alloué.

L’ambassadeur n’a pas manqué d’évoquer les défis lancés à l’Allemagne en termes de limitation de son recours à l’énergie nucléaire et de lutte contre les émissions de CO2 dont l’impact est nocif sur l’environnement et la planète.

Pour sa part, la cheffe de division adjointe pour la coopération énergétique internationale au ministère Allemand chargé de la politique économique et de l’énergie, Ellen von Zitzewitz, a souligné qu’au delà de la coopération bilatérale dans les domaines des énergies renouvelables, « il existe un réel défi planétaire auquel les deux pays doivent faire face ».

« Le gouvernement allemand est engagé à réduire ses émissions de carbone, son énergie nucléaire, son énergie à base de charbon et de parvenir à un taux de 80 % d’énergies renouvelables », a t-elle fait savoir.

Au cours de cet atelier, un exposé a été présenté par le directeur général de l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE), Said Mouline, sur l’importance de l’efficacité énergétique et les chantiers initiés dans les secteurs énergivores, notamment avec la coopération allemande.

La culture durable est, selon lui, avant tout une question de comportement, d’où le rôle des médias pour favoriser une prise de conscience des citoyens sur cette question.

Selon l’AMEE, le Maroc importe plus de 95% de ses besoins énergétiques avec une consommation croissante et une facture énergétique de plus en plus lourde.

Dans ce contexte, le secteur des énergies renouvelables est l’un des seuls à pouvoir solutionner la problématique énergétique, tout comme il représente une source importante d’opportunités d’affaires et de création d’emplois.

Voir Aussi