En vedetteNord de l’Argentine : Signature de deux accords pour promouvoir les forêts

En vedette

Sergio-Bergman-M
07 Nov

Nord de l’Argentine : Signature de deux accords pour promouvoir les forêts

Buenos Aires – Le secrétariat fédéral chargé de l’environnement et du développement durable a signé, récemment,  un accord avec les régions de Catamarca et de Santiago del Estero afin de promouvoir les forêts dans ces deux régions situées au nord de l’Argentine.

Le secrétaire chargé de l’environnement et du développement durable, Sergio Bergman a signé deux accords distincts  avec les autorités des deux régions portant sur l’activation du système de gestion et de surveillance des forêts « SACVeFor ».

A cette occasion, M. Bergman a eu un entretien avec le secrétaire chargé de l’Environnement et au Développement durable de Catamarca, Juan Rosales, axé sur des questions relatives à l’agenda environnemental, précisent les médias locaux.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Sud pour la journée de mercredi 07 novembre 2018 :

Brésil :

Le ministère de l’Environnement a présenté le livre « Panorama de l’érosion côtière au Brésil » lors du 1er symposium brésilien sur la géologie et la géophysique marine, qui s’est ouvert lundi à Rio de Janeiro.

Cette publication, qui compile des études menées par plusieurs chercheurs ayant observé les côte brésiliennes dans le cadre du Programme de géologie et de géophysique marine (PGGM), s’intéresse à l’évolution des politiques publiques consacrées à la préservation des côtes marines, dont le Plan national de gestion des côtes (PNGC, 1988), le Plan national d’adaptation (PAN, 2016) et le Plan national de ressources en eau (PNRH, 2016).

Les données contenues dans cette oeuvre pourront être utilisées par les responsables des gouvernements des Etats et les municipalités, en vue de l’élaboration de plans de gestion des risques côtiers et de conservation de la côte brésilienne dans le cadre d’une planification territoriale à long terme.

Colombie :

L’exploitation illégale des mines d’or durant des décennies a porté un grand préjudice à l’environnement dans les régions contrôlées par l’ex-guérilla des Farc, qui a signé en 2016 un accord de paix avec le gouvernement, indique le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), cité par les médias locaux.

Les activités minières, aux côtés de l’extraction illégale d’autres ressources naturelles telles que le bois, ont été une source importante de financement pour les guérilleros, précise le PNUE dans un rapport sur les effets dévastateurs des guerres et conflits ayant éclaté dans le monde lors des 60 dernières années sur l’environnement.

Conséquence de ces activités illégales : des fleuves et des régions entières ont été pollués au mercure, ajoute le rapport publié à l’occasion de la Journée internationale pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé, célébrée chaque année le 6 novembre.

Voir Aussi