En vedetteLa Norvège annonce plus de 42 millions d’euros à la lutte contre la pollution marine en 2019

En vedette

epa02149164 Crude oil floats on the water surface near the sunken remains of the Deepwater Horizon oil rig and leaking well MC252 in the Gulf of Mexico off the coast of Louisiana on 08 May 2010. People along the Gulf coast are waiting to see how bad the pollution damage will be as the massive oil slick caused leak drifts toward shore.  EPA/CHRISTOPHER BERKEY
08 Oct

La Norvège annonce plus de 42 millions d’euros à la lutte contre la pollution marine en 2019

Oslo-  La Norvège a annoncé, lundi, avoir consacré dans son budget 2019 un montant de 400 millions de couronnes (plus de 42 millions d’euros) pour appuyer les efforts mondiaux visant à promouvoir des océans propres et sains.

« Nous avons lancé un programme de développement pour lutter contre les déchets marins. Dans le budget 2019, nous avons proposé une augmentation de 400 millions de couronnes pour les efforts déployés dans ce domaine, soit une augmentation de 250 millions de couronnes par rapport au budget de 2018 », a déclaré le ministre de Développement Nikolai Astrup.

« Les déchets marins sont l’un des problèmes environnementaux les plus graves de notre époque. Chaque année, environ huit millions de tonnes de plastique aboutissent dans les océans. Le plastique ne disparaît pas et il est très dommageable pour la vie marine », a expliqué le ministre dans un communiqué de son Département.

Quelque 80 à 90% des plastiques marins proviennent de sources terrestres et de nombreux pays ont des systèmes de gestion des déchets inadéquats. Il est donc essentiel de développer des systèmes de gestion des déchets dans les pays en développement, de sensibiliser davantage à la question des déchets marins et de faciliter des programmes de nettoyage efficaces.

« L’ambition du gouvernement est d’allouer 1,6 milliard de couronnes au cours des quatre prochaines années à cette région, afin de garantir une perspective à long terme et des résultats durables », a souligné M. Astrup.

Soutenant que le programme de développement des déchets marins est une contribution importante de son pays aux efforts mondiaux visant à garantir des océans propres et durables, il a relevé que « la Norvège s’est efforcée de veiller à ce que la prévention de la pollution marine, y compris des déchets plastiques en mer, soit inscrite au cœur du nouveau Fonds fiduciaire multi-donateurs de la Banque mondiale ».

En 2018, la Norvège a fourni 125 millions de couronnes au Fonds Problue de la Banque mondiale. Au total, divers pays ont annoncé une contribution totale d’environ 600 millions de couronnes.

 

Voir Aussi