En vedetteLes pays d’Amérique latine et des Caraïbes décident d’intensifier leurs efforts pour protéger le…

En vedette

changement-climatique-pole-sud-M
13 Oct

Les pays d’Amérique latine et des Caraïbes décident d’intensifier leurs efforts pour protéger le climat

Buenos Aires – Les ministres de l’Environnement et les représentants de 28 pays d’Amérique latine et des Caraïbes ont décidé, vendredi à Buenos Aires, d’intensifier leurs efforts pour réduire les déchets marins, protéger le climat et renforcer la coopération en vue de la conservation de la biodiversité et des écosystèmes et de la transition vers une production et une consommation durables.

Les pays participants au 21è Forum des ministres de l’Environnement de l’Amérique latine et des Caraïbes ont adopté la Déclaration de Buenos Aires et signé quatre accords portant sur les grands défis environnementaux de la région dans les domaines du changement climatique, de la pollution, de la biodiversité et des écosystèmes, ainsi que de l’utilisation rationnelle des ressources.

La réunion, qui s’est déroulée dans la capitale argentine du 9 au 12 octobre, a souligné la nécessité de s’engager vis-à-vis des objectifs de la Convention de Paris pour éviter une catastrophe climatique.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Sud pour la journée de samedi 13 octobre 2018 :

Colombie :

Les communautés n’auront plus le droit de recourir aux consultations populaires pour entraver les projets d’extraction minière, en vertu d’un verdict rendu par la Cour constitutionnelle.

La Cour a ainsi donné raison à la multinationale Mansarovar Energy qui a introduit une plainte à ce sujet, rapportent les médias locaux.

Dans les attendus du jugement, la juridiction a indiqué que l’État est propriétaire des ressources du sol et du sous-sol du pays pour motiver l’interdiction faite aux communautés d’user du mécanisme des consultations populaires pour entraver les activités des sociétés minières.

============================

Brésil :

Des scientifiques de l’Institut Butantan cherchent un moyen d’optimiser le traitement des personnes mordues par les jararacas, une espèce de vipère endémique au Brésil, en utilisant une molécule trouvée dans plusieurs espèces de plantes, appelée rutoside.

Cette molécule ne remplace pas le sérum anti-venin, seul traitement disponible pour le moment, mais elle permet d’accélérer et la guérison et d’alléger les effets du venin comme l’hémorragie.

Présent dans les plantes produisant des agrumes et dans l’eucalyptus, le rutoside est un flavonoïde connu pour ses effets anti-inflammatoires et antioxydants.

L’étude de l’Institut Butantan, menée par Marcelo Santoro, concerne les effets vasculo-protecteurs du rutoside pour créer un médicament capable de préserver et de réparer les vaisseaux sanguins endommagées par le venin.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue « Plos Neglected Tropical Diseases ».

============================

Chili:

Lors de son intervention devant le 1er dialogue ministériel du XXI Forum des ministres de l’Environnement de l’Amérique latine et des Caraïbes, la ministre chilienne de l’Environnement Carolina Schmidt a mis en avant les progrès accomplis par le Chili dans le domaine et a exhorté ses homologues à travailler ensemble pour aller de l’avant avec force pour lutter contre la pollution par les plastiques.

Lors de son intervention dans le cadre du panel « Solutions innovantes pour désintoxiquer notre environnement et les déchets marins en mettant l’accent sur la qualité de l’eau », la ministre chilienne a présenté les progrès du Chili dans la lutte contre la pollution par les plastiques, en soulignant la publication de la loi interdisant les sacs de plastique dans le commerce et la campagne AdieuSacsEnPlastique, ainsi que les mesures prises pour passer d’une logique linéaire à une économie circulaire.

Et de relever que 70% du total des déchets marins sont constitués de plastique alors que plus de 8 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans chaque année.

============================

Pérou:

Le Pérou accueillera au cours du second semestre de l’année prochaine la Conférence des Amériques sur la lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages, a rapporté l’agence de presse officielle Andina.

Le ministre de l’Agriculture et de l’irrigation, Gustavo Mostajo, a pris part à la 4ème conférence internationale sur le commerce illégal d’espèces sauvages qui s’est tenue les 11 et 12 octobre à Londres, en Grande Bretagne, a ajouté Andina.

Le responsable péruvien a souligné le ferme engagement de son pays en faveur de la protection de l’environnement et de la biodiversité, notant que les participants à la réunion des Amériques tenue dans le cadre de cette conférence ont souligné que le commerce illégal d’espèces et de plantes sauvages est un problème qui doit être traité en tant que crime grave et organisé ayant des effets sur l’économie, la sécurité, les communautés locales et les écosystèmes, a précisé la même source.

Voir Aussi