En vedetteRégion de l’Oriental : vers la création d’une ceinture verte agricole via un investissement chinois

En vedette

OLO Verte
13 Oct

Région de l’Oriental : vers la création d’une ceinture verte agricole via un investissement chinois

Oujda – Le Conseil de la région de l’Oriental et le groupe chinois Elion Ressources, spécialisé dans les secteurs de l’agriculture et des mines, se sont mis d’accord pour le lancement d’un projet de création d’une ceinture verte agricole dans la région.

Un accord de principe relatif à ce projet a été signé récemment à Oujda par le président du Conseil, Abdenbi Bioui, et le président du groupe Elion Ressources, Wang Wenbiao, en présence notamment du secrétaire général de la wilaya de l’Oriental, du président de la Chambre régionale d’agriculture, du directeur régional de l’Agriculture, du directeur du Centre régional d’investissement et de la directrice régionale de l’Environnement.

Dans une déclaration à la MAP, M. Bioui a indiqué que le groupe chinois a manifesté sa volonté d’investir dans l’Oriental compte tenu du potentiel de la région, ainsi que des grandes possibilités qui seront offertes par le port Nador West Med, en cours de construction.

Le projet consiste en une ceinture verte agricole abritant des cultures adaptées aux zones semi-arides, un domaine dans lequel le groupe Elion compte à son actif des expériences réussies menées en Chine, a-t-il souligné, ajoutant que ce projet prendra en considération les conditions climatiques de la région de l’Oriental et la nécessité de préserver les ressources en eau.

Le groupe chinois a proposé d’aménager une ceinture verte de 250 km de long abritant plusieurs types de cultures et d’arboriculture, a poursuivi M. Bioui, notant qu’une équipe technique, composée de plusieurs experts notamment de la wilaya de l’Oriental, de la direction régionale de l’Agriculture et du Centre régional d’investissement, sillonnera des zones des provinces de Jerada et de Figuig pour étudier le terrain et procéder à l’analyse des sols, en collaboration avec les experts chinois, le but étant de mettre ce projet sur les rails courant 2019.

La réalisation de ce projet permettra de créer plus de 12.000 emplois, un chiffre qui devrait être porté à 20.000 emplois à terme, a-t-il fait savoir.

Un communiqué du Conseil de la région de l’Oriental rapporte que M. Bioui a affirmé, devant la délégation chinoise, que la promotion des investissements constitue une priorité de la stratégie adoptée par le Conseil de la région de l’Oriental, notant que les investissements chinois sont, dans ce sens, les bienvenus.

Il a également passé en revue les atouts et potentialités de la région de l’Oriental, en particulier son attractivité économique, son infrastructure de qualité et sa position géographique stratégique, ce qui en fait une destination de choix pour les investissements.

A noter que le Conseil de la région de l’Oriental a mis en place un cahier de charges consacré à la promotion des investissements, portant plusieurs mesures d’encouragement, notamment le soutien financier et l’accompagnement des porteurs de projets d’investissement, entre autres à travers le soutien à l’acquisition du foncier et des primes pour l’emploi, à condition de réunir les critères nécessaires et respecter les règles préalables pour bénéficier de l’appui du conseil régional.

Voir Aussi