En vedetteSommet de la COP 24: Nécessité de rattraper le retard face au changement climatique rapide

En vedette

epa07205587 Antonio Guterres, UN Secretary General, speaks during the COP24 United Nations Climate Change Conference in Katowice, Poland, 03 December 2018.  EPA-EFE/PETER KLAUNZER
03 Déc

Sommet de la COP 24: Nécessité de rattraper le retard face au changement climatique rapide

Katowice (Sud Pologne) – Le changement climatique avance plus rapidement que les efforts menés pour contrer le réchauffement climatique, a affirmé le secrétaire général des Nations-Unis, Antonio Guterres.

Intervenant lundi à Katowice (Sud de la Pologne) lors de l’ouverture du Sommet de la 24ème conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique (CCNUCC), M. Guterres, a déploré l’impact dévastateur du changement climatique sur plusieurs endroits de la planète, regrettant l’insuffisance des actions entreprises pour capitaliser sur les énormes opportunités sociales, économiques et environnementales de l’action en faveur du climat.

Le secrétaire général de l’ONU a affirmé ensuite être venu aux assises de la COP 24 pour délivre des messages clairs : d’abord la science exige une réponse beaucoup plus ambitieuse, ensuite l’Accord de Paris constitue le cadre d’action adéquat à mettre en application et enfin la communauté internationale d’assumer la responsabilité collective d’investir dans la prévention du chaos climatique mondial, de consolider les engagements financiers pris à Paris et d’aider les communautés et les nations les plus vulnérables.

 »Nous avons également la responsabilité collective d’aider les communautés et les pays les plus vulnérables tels que les Etats insulaires et les pays les moins avancés, en favorisant l’adaptation et la résilience », a-t-il dit, soulignant la nécessité de mener des efforts clairs dans la mobilisation des 100 milliards de dollars en faveur de ces Etats.

Lors de la réunion préparatoire au sommet sur le climat, tenue la veille, les participants ont désigné le vice-ministre polonais de l’environnement, M. Michal Kurtyka, président de la COP24, qui a souligné, lors d’une allocution de circonstance, l’importance du sommet de Katowice.

Les décisions à prendre lors de cette conférence indiqueront une politique mondiale de développement durable pour les années à venir, a-t-il dit.

Voir Aussi