En vedetteTunisie: 2.343 foyers d’incendie ont ravagé 51.908 ha durant l’été 2017

En vedette

Plusieurs hectares, ont été ravagés par un énorme incendie, samedi (10/08/13), dans les forêts de Mesguina et d’Admin de la commune d’Amskroud, à une cinquantaine de kilomètres à l’est d’Agadir.
14 Nov

Tunisie: 2.343 foyers d’incendie ont ravagé 51.908 ha durant l’été 2017

Tunis – La Direction générale de la protection civile (DGPC) avait fait état en octobre dernier de 2.343 foyers d’incendie qui ont ravagé 51.908 hectares (ha) à travers le territoire algérien durant l’été 2017.

Ces incendies ont touché 27.821 ha de milieux forestiers, 9.984 ha de maquis, 1.588 ha de récoltes et 14.103 ha de broussailles, précise la même source, notant que les feux ont également détruit 4.285 palmiers, 176.969 arbres fruitiers et 213.801 bottes de foin.

*****

Alger – Un programme de formation dans les métiers de l’environnement au profit de 2.800 détenus est actuellement mis en œuvre dans des établissements pénitentiaires de différentes régions d’Algérie, a indiqué lundi la chargée de communication du Conservatoire national des formations à l’environnement (CNFE), Wahiba Merrouche.

Le programme a touché deux à quatre établissements pénitentiaires des  wilayas de Sidi Bel-abbès, Blida, Chlef, Ghardaia, Ain Temouchent et Bouira, soit au total 20 établissements, a-t-elle précisé.

Le programme de formation porte sur des thématiques liées à l’environnement, à la gestion des déchets, à l’économie de l’eau, au jardinage et à l’éducation environnementale, ajoute-t-elle, notant qu’il s’agit de formations de courte durée, de 4 à 5 jours, avec deux contenus, un destiné aux encadreurs et un second destiné aux détenus.

*****

-. Le complexe industriel de traitement des déchets d’El Hachm à l’est de Mostaganem sera mis en service en février 2018, a indiqué la direction de wilaya de l’environnement.

Cette infrastructure, pour la réalisation de laquelle une enveloppe de 450 millions DA est consacrée, regroupe un centre d’enfouissement technique des déchets d’une capacité de 1,2 million de mètres cubes.

Le complexe comprend aussi un centre de tri sélectif des déchets, une unité d’engraissement naturel réalisé dans le cadre de la coopération algéro-belge en partenariat avec l’Union européenne (UE) en matière d’expertise technique et d’équipement industriel.

La même source souligne que l’investissement dans le domaine de l’engrais industriel contribue au prolongement de la durée  d’exploitation des bassins d’enfouissement au niveau des CET et permet des revenus par la commercialisation des engrais organiques naturels, ajoutant que la production de l’engrais local favorise la réduction de la facture d’importation des engrais chimiques, nonobstant les risques pour le sol, les produits agricoles et l’environnement.

Voir Aussi