En vedetteUSA: 350 milliards de dollars consacrés aux catastrophes en 10 ans

En vedette

La tempête Harvey
30 Oct

USA: 350 milliards de dollars consacrés aux catastrophes en 10 ans

Washington – Etats-Unis d’Amérique, Le Government Accountability Office des États-Unis (GAO), une agence gouvernementale qui enquête sur la façon dont le gouvernement fédéral dépense les impôts, évalue à 350 milliards de dollars les fonds fédéraux consacrés aux catastrophes liées au changement climatique au cours des 10 dernières années.

Dans son dernier rapport, le GAO a examiné les coûts financiers des phénomènes météorologiques extrêmes et des incendies de forêt aux États-Unis. Les coûts sont des estimations pour les programmes fédéraux d’aide en cas de catastrophe. Ils comprennent le coût des paiements d’assurance contre les inondations et les récoltes. Cet argent aide les entreprises, les propriétaires et les agriculteurs à payer les dommages causés par une catastrophe naturelle.

Le GAO prévient que les coûts engendrés par les tempêtes, les inondations, les incendies de forêt et les sécheresses devraient augmenter dans les années à venir.

Les dépenses examinées dans le rapport n’incluent pas le coût de trois ouragans majeurs et des feux de forêt cette année. Ils sont basés sur des chiffres antérieurs du Bureau fédéral de la gestion et du budget.

Voici par ailleurs,  le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée du lundi 30 octobre 2017.

Canada :.

– L’opposition officielle et les militants écologistes au Québec sont alarmés par les ambitions de la compagnie pétrolière de l’Alberta « Questerre » dans la vallée du Saint-Laurent, après que l’entreprise ait recueilli des millions de dollars en financement pour un projet de gaz propre au Québec (Quebec Clean Gas initiative).

Le Parti québécois (PQ) et le « Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec » (RVHQ) soupçonnent « Questerre » de vouloir relancer l’industrie des gaz de schiste, notamment dans les régions de Lotbinière et Bécancour, et demandent au nouveau ministre des Ressources naturelles, Pierre Moreau, de bloquer toute velléité des pétrolières.

En septembre dernier, « Questerre » a fait savoir qu’elle avait recueilli 31 millions de dollars pour ses activités, notamment son « projet de gaz propre » dans la prochaine année en vue de projets-pilotes dans les basses terres du fleuve Saint-Laurent.

« Nous demandons à M. Moreau de s’opposer à ce projet, qu’il nous assure qu’il ne verra pas le jour », a déclaré le porte-parole du PQ en matière d’énergie et de ressources naturelles, Sylvain Rochon.

M. Moreau a déjà déclaré qu’il n’y avait « pas d’acceptabilité sociale à l’égard de la fracturation hydraulique », ce procédé controversé utilisé par les pétrolières pour extraire les gaz de schiste, mais cela ne suffit pas à convaincre l’opposition et les groupes écologistes, qui ont rappelé que la nouvelle loi sur les hydrocarbures, ainsi que les projets de règlement qui sont actuellement à l’étape des consultations, n’interdisent pas la fracturation hydraulique.

Dans ce sens, le PQ que le RVHQ ont réclamé le retrait des projets de règlement actuellement à l’étude, puisqu’il n’y a pas d’acceptabilité sociale et qu’ils contreviennent aux objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES) du Québec.

****************

Mexique:.

Le ministère mexicain de l’Environnement vient de lancer un projet de promotion de l’utilisation rationnelle et efficace d’énergie électrique dans les établissements et administrations publics, baptisé « 15 diagnostics de l’efficacité énergétique dans les établissements publics ».

L’objectif de ce projet est de développer des mesures visant à promouvoir une utilisation efficace de l’énergie dans les départements gouvernementaux, en faveur de la rationalisation de la consommation énergétique et la réduction des émissions dans l’atmosphère, indique le ministère dans un communiqué.

Le projet « 15 diagnostics de l’efficacité énergétique… » fait partie du programme d’action en faveur du climat 2014-2020, qui s’articule sur la promotion des mesures d’efficacité énergétique à travers la réduction de la consommation d’électricité dans les bâtiments publics, souligne la même source, relevant que 31% des émissions de gaz à effet de serre est générée à Mexico par la consommation d’électricité, d’où l’importance de mettre en œuvre ces actions pour économiser la consommation de l’énergie électrique.

****************

Plus de 40 opérations aériennes et 100 de surveillance maritime ont été menés durant le mois d’octobre dernier dans les côtes mexicaines pour empêcher le trafic illicite des espèces menacées de disparition ou soumises au régime spécial de protection.

Cette campagne de surveillance et de lutte contre la pêche et le trafic illicite des espèces en danger critique d’extinction, notamment la vaquita, s’inscrit dans le cadre d’une Stratégie intégrée de la protection de ces espèces menée par le gouvernement fédéral depuis 2015, selon les autorités mexicaines.

Voir Aussi