ActualitésNorvège: La NMA inflige une amende à un bateau de croisière grec

Actualités

20 Mai

Norvège: La NMA inflige une amende à un bateau de croisière grec

Oslo- L’Autorité maritime norvégienne (NMA) a frappé un navire de croisière appartenant à la Grèce qui a violé les nouvelles limites d’émissions de soufre avec une amende de 700 000 de couronnes (80.000 de dollars).

Cette amende est la première imposée par de nouvelles exigences environnementales pour les émissions et les rejets, entrée en vigueur le 1er mars et couvrant les fjords du patrimoine mondial de Nærøyfjord, Aurlandsfjord, Geirangerfjord, Sunnylvsfjord et Tafjord.

Le 16 avril, la NMA a reçu des avis d’inquiétude concernant les émissions de fumée émanant du Magellan, exploité par la société grecque Global Cruise Lines Ltd et immatriculé aux Bahamas et amarré à Flåm. Celles-ci ont été suivies d’une inspection à bord lorsque le navire est arrivé à Geiranger le lendemain. Les inspecteurs de la NMA ont mesuré la teneur en soufre du carburant du navire à 0,17%. Dans les fjords du patrimoine mondial, la teneur maximale en soufre autorisée est de 0,10%.

« Notre documentation montre que le navire est entré dans deux fjords du patrimoine mondial avec des valeurs de soufre bien au-delà des valeurs limites légales », explique Bjørn Pedersen, chef du département de la législation et des relations internationales de la NMA.

Selon la NMA, la violation par le Magellan est importante, car le navire avait parcouru une distance considérable dans la zone de contrôle des émissions en utilisant un carburant contenant beaucoup de soufre. Elle a souligné que le fait que les nouvelles règles concernant les fjords du patrimoine mondial aient été violées est un facteur aggravant.

« Dans l’ensemble, affirme la NMA, cela implique que l’entreprise soit condamnée à des amendes d’un montant record ».

La NMA met l’accent sur l’inspection des navires, en particulier des navires de croisière, dans les fjords du patrimoine mondial.

« Même si de nombreuses sociétés de croisières ont investi dans de nouveaux navires modernes, de nombreux navires plus anciens visitent encore les fjords du patrimoine mondial », a déclaré la NMA, ajoutant qu’elle s’attendait clairement à ce que la nouvelle législation soit respectée.

NMA promet une application stricte des limites d’émissions de soufre.

« Nous assisterons à une forte présence de navires dans les fjords du patrimoine mondial dans les mois à venir et nous veillerons à ce que les nouvelles exigences environnementales soient respectées », a déclaré Alf Tore Sørheim, chef du département de la supervision opérationnelle.

« La NMA a fait des efforts pour assurer des contrôles sûrs et efficaces des émissions de soufre. Nos arpenteurs sont équipés d’appareils portatifs qui permettent de savoir immédiatement si le navire satisfait ou non aux exigences. De plus, nous avons investi dans des capteurs pouvant être reliés à un drone pour détecter les gaz d’échappement sulfureux », a-t-il ajouté.

Voir Aussi