ActualitésPlus de 2.800 personnes ont été évacuées en raison des inondations qui ont frappé la province…

Actualités

12 Juin

Plus de 2.800 personnes ont été évacuées en raison des inondations qui ont frappé la province d’Entre Rios à l’est de l’Argentine

Buenos Aires – Plus de 2.800 personnes ont été évacuées en raison des inondations qui ont frappé la province d’Entre Rios à l’est de l’Argentine.

Selon les médias, l’augmentation du niveau du fleuve Paraguay a transformé la région en grande étendue d’eau.

La situation devra s’améliorer dans les prochains jours, estime la protection civile.

==================================

La ville de Mendoza (ouest) a abrité récemment le Forum de l’Amérique latine pour le développement durable en présence de centaines d’experts argentins et étrangers.

Lors de cette rencontre, organisée dans le cadre de l’année internationale du tourisme, les experts ont évoqué une multitude de sujets dont les changements climatiques, le tourisme durable, le recyclage des déchets et des eaux usées et les émissions de carbone.

Le Forum a été également ponctué de colloques, de rencontres thématiques et de présentations sur le tourisme environnemental.

==================================

– Brésil:

Itaipu Binacional, le plus grand producteur d’énergie hydroélectrique au monde, a lancé la première usine de biométhane, un gaz très riche en méthane provenant de l’épuration du biogaz issu de la fermentation de matières organiques, comme les eaux usées, l’herbe et des restes organiques.

La technologie est entièrement développée à Foz do Iguaçu, dans le Paraná (sud), où se trouve la plus grande centrale hydro-électrique au monde contrôlée par le Brésil et le Paraguay.

Avant la construction de cette usine, le biométhane était uniquement produit à partir de déchets animaux.

« Nous supprimons les déchets qui pourraient potentiellement devenir des polluants et nous les transformons en énergie durable et renouvelable. Nous donnons des nutriments à la planète, nous sommes en train d’imiter la nature avec un processus complètement naturel », a relevé Paulo Schmidt, conseiller en énergie renouvelable à Itaipu Binacional.

Pour répondre à une partie de la demande d’énergie électrique de l’usine, une micro-usine photovoltaïque a été construite à proximité.

Selon l’ingénieur en électricité Thiago Lippo, du parc technologique d’Itaipu, le projet fait également partie des efforts de recherche et de développement de l’entreprise.

L’unité de démonstration est capable de produire 4 mille mètres cubes de biométhane par mois et alimentera actuellement 70 véhicules, un nombre qui peut augmenter jusqu’à 300 véhicules.

Selon les scientifiques du Centre international d’énergie renouvelable – Biogás (CIBiogás), le biométhane coûte 0,08 dollars par kilomètre parcouru contre 0,12 dollar pour l’éthanol.

==================================

Le secteur de l’énergie brésilien Brésil devrait investir près de 450 millions de réais au cours des 12 prochains mois pour promouvoir la recherche et le développement (R & D), selon l’Agence nationale de l’énergie électrique (Aneel).

Les fonds seront reversés dans le cadre de la loi 9991 de 2000, qui prévoir le versement de 1 % des revenus nets de toutes les entreprises du secteur de l’électricité pour soutenir la recherche et le développement, notamment dans le domaine de l’efficacité énergétique.

=============================================

Chili:

La Région de Coquimbo est la cinquième région du Chili à former son Comité régional sur les changements climatiques ayant pour mission de mettre en œuvre des actions pour lutter contre le réchauffement climatique.

Dans la municipalité de la région de Coquimbo, le ministre de l’Environnement, Marcelo Mena, et le gouverneur de la région, Claudio Ibánez, accompagnés de plusieurs responsables, ont lancé, vendredi dernier, la formation du Comité régional sur les changements climatiques (CORECC), une nouvelle entité qui vise à jeter les bases institutionnelles et instaurer les actions nécessaires à la mise en œuvre des capacités opérationnelles aux niveaux régional et communautaire pour réduire les gaz à effet de serre (GES).

Le « Plan d’action national sur les changements climatiques 2017-2022 » prévoit d’étendre les fonctions du CORECC pour analyser les besoins de chaque région. La région de Coquimbo est le cinquième au niveau national à avoir mis en place ce comité après les régions d’Antofagasta, Valparaíso, Aysén et la Métropolitaine.

==================================

Le coup d’envoi du projet de soutien à l’adaptation au changement climatique pour les pêches et l’aquaculture au Chili a été donné, vendredi, à l’initiative du Fonds pour l’environnement mondial.

Le projet consiste en le développement de projets pilotes dans quatre baies du Chili à travers la mise en œuvre d’un système de gestion des pêches et de l’aquaculture avec des capacités d’adaptation aux changements climatiques.

Cette initiative vise à surmonter les obstacles et les faiblesses du cadre institutionnel, la disponibilité des technologies et l’application de bonnes pratiques dans le secteur de la pêche. Elle permettra également de sensibiliser et de renforcer l’adaptation aux changements climatiques dans les domaines de la pêche et l’aquaculture.

Voir Aussi