ActualitésSénégal : Le comité régional de développement (CRD) d’information en conclave pour l’étude de…

Actualités

06 Juin

Sénégal : Le comité régional de développement (CRD) d’information en conclave pour l’étude de l’impact environnemental et social du projet de production de gaz offshore

Dakar – Le gouverneur de Saint-Louis (nord), Alioune Aïdara Niang, va présider jeudi un comité régional de développement (CRD) d’information sur l’étude d’impact environnemental et social du projet de production de gaz offshore de Saint-Louis, annonce un communiqué relayé par l’agence sénégalaise «APS».

Sont attendus à ce CRD d’information différents chefs de service, des représentants de la société civile et des acteurs du secteur du gaz, précise le communiqué.
Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie en Afrique pour la journée du mardi 06 juin :
Mali:

-La ville de Mopt au Mali va être la quatrième capitale régionale, après Ségou, Sikasso et Kayes, à abriter les festivités d’une Quinzaine de l’environnement, selon la presse locale.

Animant récemment une conférence de presse, le chef de cabinet du ministère en charge de l’Environnement, Mme Gologo Aminata Diarra, a indiqué que Mopti va abriter les activités de la 18è édition du grand rendez-vous annuel qu’est la Quinzaine de l’environnement.

La Quinzaine de l’environnement est organisée tous les ans suivant le couplage de deux dates, le 5 juin pour la Journée mondiale de l’environnement, et le 17 juin pour la Journée internationale de lutte contre la désertification.

Cette année, la Journée mondiale de l’environnement est célébrée sous le thème de « Rapprocher les gens de la nature » et la Journée de lutte contre la désertification sous le thème de « Notre terre, notre maison, notre avenir».

La Quinzaine de l’environnement est une grande campagne de communication en faveur d’un changement positif de comportement des populations, sur la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie.

Kenya.

Des milliers de personnes dans les six continents ont pris part à des initiatives de nettoyage de plages et de parcs, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, célébrée le 5 juin chaque année, a fait savoir lundi le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), dont le siège se trouve à Nairobi.

Aussi bien au Kenya, en Tanzanie qu’au Mozambique, mais également sur les côtes d’Espagne, dans la mer Balte, en Inde, au Liban, dans les îles grecques, en Australie, en Norvège, au Canada et même dans l’Arctique, les bénévoles ont afflué sur les rivages à travers le monde entier pour prendre part à ces opérations, a relevé le PNUE dans un communiqué.

A Tijuana, des bénévoles des deux côtés de la frontière américaine et mexicaine ont joint leurs efforts pour organiser la plus grande opération de nettoyage de plage urbaine et prouver qu’aucune division n’est plus forte que la solidarité face à une menace environnementale commune, a noté le PNUE.

Burkina Faso :

— Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a reçu, en audience vendredi dernier à Ouagadougou, une délégation conjointe de l’Agence française de développement (AFD) et de la Banque africaine de développement (BAD).

Les discussions ont tourné autour d’un programme d’énergie solaire commun aux deux institutions en faveur du Burkina Faso, selon la presse locale qui met l’accent sur l’initiation d’un programme de développement de l’énergie solaire conjoint aux deux institutions.

«Nous sommes venus présenter au Premier ministre, les résultats d’une mission conjointe de l’AFD et de la BAD sur le sujet de l’énergie solaire. L’AFD et la BAD ont initié, avec le gouvernement burkinabè, un programme solaire très ambitieux pour les années à venir. Ce programme vise à doter le Burkina de forts moyens de production solaire en vue de faciliter l’accès à l’énergie aux populations», a confié le directeur de l’AFD au Burkina, Tanguy Denieul.

Côte d’Ivoire :

-Le gouvernement ivoirien vient de confier au Cabinet Téréa, la réalisation d’un inventaire forestier national (IFN), dans un délai de deux ans afin de pouvoir disposer enfin de statistiques fiables relatives à son couvert forestier, et d’une visibilité concernant ses ressources, dans l’optique de définir une politique réaliste et efficiente de leur gestion.

Une fois disponible, cet inventaire, qui sera le deuxième après celui de 1979, permettra d’anticiper le point de rupture entre l’offre en diminution et la demande urbaine en croissance (bois d’œuvre, bois de service et bois de chauffe), d’anticiper la fermeture des grandes industries forestières d’exportation, d’engager un plan national de reboisement et de régénération et enfin, d’assurer un suivi de l’évolution des forêts sur le moyen et long terme.

Conformément aux recommandations des états généraux de la forêt de 2014, la Côte d’Ivoire envisage la restauration d’au moins 20 pc de son couvert forestier d’ici à 2030.
-La Ministre ivoirienne de la salubrité, de l’environnement et du développement durable (MINSEDD) a procédé le weekend dernier, dans le cadre de la 4è édition de l’opération de salubrité publique ‘’Grand Ménage’’, du comité régional de salubrité et d’hygiène de la Marahoué. Cette initiative intervient après la mise en place du comité régional de Bouaflé,

S’exprimant à cette occasion, la ministre a mis en avant l’engagement des habitants de la Marahoué en faveur de la question de la lutte contre l’insalubrité, estimant que cette opération de salubrité nationale ne connaitra un véritable succès que si les populations ivoiriennes dans leur ensemble se l’approprient.
– Lors de la 52e réunion du Conseil du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), l’accord a été donné pour octroyer quelque 11,2 millions de dollars US au profit de deux projets co-financés avec la Banque Africaine de Développement (BAD). Il s’agit de la valorisation à grande échelle d’une approche à avantages multiples pour renforcer la résilience dans les paysages agro-forestiers des régions du Sahel au Mali, et du projet de gestion et de conservation durable des forêts dans le centre et le sud du Bénin.

Ces deux projets sont axés sur les populations des pays ‘’les plus pauvres et les plus vulnérables’’, et le Mali comme le Bénin appartiennent à la catégorie des pays les moins avancés (PMA), a expliqué la directrice du FEM, Naoko Ishii, relayée dans une note de la BAD.

Gabon :

Le Gabon vient de mettre en place un réseau de 20 aires marines protégées, soit 9 parcs marins et 11 réserves aquatiques, couvrant 26 % de son espace marin, a annoncé le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, lundi à New York où il participe à la Conférence de haut niveau des Nations unies sur les océans (5-9 juin).

‘’La gestion durable ne peut se concevoir dans sa seule dimension de la conservation. Bien au contraire, nous l’envisageons aussi par un usage rationnel mieux à même de donner du sens à sa préservation par les populations qui en vivent’’, a indiqué M. Ali Bongo, dont les propos sont relayés par la presse.

La création de ces aires marines protégées est une initiative du comité stratégique du Conseil national de la mer, organe de conception de la politique nationale de la mer, créé en avril 2014.

Voir Aussi