InitiativesÉconomie circulaire : L’UE veut mesurer efficacement le gaspillage alimentaire

Initiatives

07 Mai

Économie circulaire : L’UE veut mesurer efficacement le gaspillage alimentaire

Bruxelles-  L’Union européenne (UE) vient d’adopter une nouvelle méthodologie commune pour mesurer efficacement le gaspillage alimentaire au sein de ses Etats membres, dans le cadre de son plan d’action en faveur d’une économie circulaire.

Chaque année, environ 20 % des denrées alimentaires produites dans l’UE sont perdues ou gaspillées, ce qui entraîne des dommages sociaux, environnementaux et économiques « inacceptables », relève l’exécutif européen qui réaffirme la détermination de l’UE à résoudre ce problème et à placer son système alimentaire sur une trajectoire durable.

« Pour pouvoir prendre des mesures efficaces, nous avons besoin de plus de données sur les déchets alimentaires », explique-t-il dans un communiqué.

D’où l’intérêt, précise-t-il, de la nouvelle méthodologie adoptée pour mesurer le volume de ces déchets, avec l’objectif d’aider les États membres à quantifier le gaspillage alimentaire à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement.

Sur la base d’une définition commune du gaspillage alimentaire, cette méthodologie tend à garantir une surveillance cohérente de ses différents niveaux dans l’ensemble de l’UE.

« Le gaspillage alimentaire est inacceptable dans un monde où des millions de personnes souffrent encore de la faim et où nos ressources naturelles – qui rendent la vie humaine et le bien-être possible – se raréfient. C’est la raison pour laquelle nous avons défini la prévention du gaspillage alimentaire comme une priorité essentielle dans la construction d’une économie circulaire et d’une société durable », commente le premier vice-président de la Commission, M. Frans Timmermans, cité dans le communiqué.

Pour modifier la donne, le responsable européen insiste sur l’importance de « mesurer correctement le gaspillage alimentaire ».

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la nouvelle législation européenne en matière de déchets qui fait obligation aux États membres de mettre en œuvre des programmes nationaux de prévention du gaspillage alimentaire, tout en les engageant à le réduire à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement, de surveiller ses niveaux et d’en rendre compte.

Le plan d’action de l’UE pour lutter contre le gaspillage alimentaire vise à contribuer à la réalisation de l’objectif de développement durable 12.3, qui consiste à réduire de moitié le gaspillage alimentaire par habitant au niveau de la distribution et de la consommation d’ici à 2030, et à réduire les pertes alimentaires tout au long de la chaîne de production et d’approvisionnement alimentaires.

Voir Aussi