InstitutionsCordoba: Organisation du deuxième Sommet de l’économie verte les 5 à 6 octobre prochain

Institutions

22 Août

Cordoba: Organisation du deuxième Sommet de l’économie verte les 5 à 6 octobre prochain

Argentine- La ville de Cordoba organise, les 5 à 6 octobre prochain, le deuxième Sommet de l’économie verte, avec la participation de quelque 300 acteurs dans le domaine de l’environnement, des décideurs et des homme politiques, dont l’ancien président américain Barack Obama.

Selon les médias locaux, le gouvernement de Cordoba et l’Institution Liderzago (leadership) ont confirmé la présence de l’ancien locataire de la Maison blanche à cette rencontre, qui prévoit des conférences et débats autour de plusieurs thématiques relatives au développement de l’économie verte.

Cette rencontre, qui vise la formation de 300 acteurs environnementaux sur les bénéfices de l’économie verte, fait suite à une première édition organisée elle aussi à Cordoba en présence de 300 participants issus de 23 provinces et de la ville de Buenos Aires.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Sud pour la journée du mardi 22 août :

Brésil :

Plus de 300 espèces d’animaux sont menacées d’extinction dans l’Etat de Bahia, au nord-est du Brésil, et nécessitent une protection urgente pour ne pas disparaître, a annoncé le Secrétariat d’Etat chargé de l’environnement.

Sur un total de 2.607 espèces endémiques de la région, 331 espèces d’amphibiens, d’oiseaux, de mammifères, de reptiles, d’invertébrés, de poissons et d’animaux marins sont menacées, d’après une liste dressée par le Secrétariat d’Etat.

Selon cette liste, 140 espèces endémiques sont vulnérables, 131 en danger, 54 en grand danger et 5 sont éteintes.

Chili :

Un comité ministériel au Chili a rejeté, lundi, un projet minier et portuaire dans la région de Coquimbo (centre-nord), estimant qu’il ne garantissait pas la sécurité d’une réserve nationale hébergeant 80% des pingouins de Humboldt.

Le projet Dominga du conglomérat chilien Andes Iron était fortement critiqué par les défenseurs de l’environnement, qui estiment que sa mise en place signerait l’arrêt de mort de cette région du Chili connue pour sa biodiversité.

Après ce rejet par le comité ministériel, intégrant les titulaires des portefeuilles de l’Environnement, de l’Agriculture, de l’Économie, de la Santé, de l’Énergie et des Mines, l’entreprise peut encore saisir le Tribunal environnemental.

En cas de nouveau refus, il lui restera un ultime recours, devant la Cour suprême.

La Réserve nationale des pingouins de Humboldt a été créée en 1990, sur trois îles situées entre les régions d’Atacama et Coquimbo, afin de protéger l’écosystème unique de cette zone et ces pingouins en danger d’extinction.

Mesurant jusqu’à 70 centimètres de hauteur, le pingouin de Humboldt se distingue de celui de Magallanes par son unique bande noire sur le haut de la poitrine.

Voir Aussi