ActualitésDanemark: le gouvernement s’engage à consacrer 10 milliards de couronnes à de nouvelles…

Actualités

Pérou
07 Oct

Danemark: le gouvernement s’engage à consacrer 10 milliards de couronnes à de nouvelles initiatives climatiques d’ici 2025

Copenhague – La Première ministre du Danemark, Mette Frederiksen, a annoncé, mardi, l’engagement du gouvernement à consacrer 10 milliards de couronnes (1,58 milliard USD) à de nouvelles initiatives climatiques d’ici 2025.

Intervenant à l’ouverture du Folketing (parlement monocaméral danois), Mme Frederiksen a défendu les projets d’investissement ciblé de son gouvernement dans les nouvelles technologies telles que la capture du carbone, l’hydrogène vert, l’agriculture durable et le recyclage du plastique.

Le Danemark, qui tablait sur une réduction des émissions de 70% en 10 ans, mais a dû faire face à des vents contraires pour avoir trop compté sur des technologies qui mettent des années à devenir commercialement viables.

« Nous proposons donc une nouvelle marge de manœuvre verte de deux milliards de couronnes par an jusqu’en 2025, pour qu’ensemble nous créons une certitude sur les investissements verts dans les années à venir », a expliqué Mme Frederiksen.

Soutenant que son pays doit être une vitrine pour le monde, elle a néanmoins noté que «personne ne nous suivra si notre chemin est coûteux, ingérable et socialement injuste».

Plus tôt mardi, 139 chefs d’entreprise, scientifiques et politiciens danois, ont signé un appel pour un plan climatique plus ambitieux, accusant le gouvernement de traîner les pieds.

A ses partenaires de soutien, en l’occurrence Radikale, SF et Enhedslisten, qui reprochent au gouvernement trahit l’objectif d’une réduction de 70% des gaz à effet de serre d’ici 2030, la PM danoise a dit comprendre leur impatience.

« Nous proposons donc une nouvelle marge de manœuvre verte de deux milliards de couronnes par an jusqu’en 2025, pour qu’ensemble nous créons une certitude sur les investissements verts dans les années à venir », a-t-elle affirmé.

Elle a indiqué que le montant total de dix milliards de couronnes jusqu’en 2025 doit provenir de la loi de finances et du fonds de relance de l’UE, sans préciser comment ces fonds devront être dépensés.

« Le gouvernement a trois considérations cruciales : Nous devons continuer à prendre des décisions climatiques de manière à créer des emplois au lieu de les fermer. Les inégalités ne doivent pas augmenter. Et nous devons continuer à être en mesure de nous offrir des prestations sociales », a-t-elle souligné.

Voir Aussi