ActualitésLes Américains de l’Ouest s’identifient désormais comme « écologistes »

Actualités

epa04411580 Demonstrators attend the People's Climate March in New York, New York USA, 21 September 2014. The march was organised to demand world leaders take further measures to combat climate change and environmental issues. Crowds of people gathered around the globe to demand action against climate change ahead of a special UN summit, calling on world leaders to cease political posturing and commit to a concrete international plan.  EPA/PORTER BINKS
18 Fév

Les Américains de l’Ouest s’identifient désormais comme « écologistes »

Washington – Selon un sondage récent, les électeurs de l’Ouest américain sont beaucoup plus préoccupés par le changement climatique qu’il y a deux ans et la majorité parmi eux s’identifient désormais comme « écologistes ».

Ces attitudes vont à l’encontre des priorités de l’administration du président Donald Trump, notamment l’abandon des réglementations environnementales, la réduction des monuments nationaux et la promotion de la production de combustibles fossiles sur les terres publiques.

Ces résultats proviennent du sondage annuel du Colorado College, « Conservation in the West », qui couvre les habitants de l’Arizona, du Colorado, de l’Idaho, du Montana, du Nevada, du Nouveau-Mexique, de l’Utah et du Wyoming.

Cette année, la majorité des quelque 400 personnes interrogées dans chaque État ont estimé que le changement climatique était un problème grave, et chaque État a connu une augmentation des préoccupations liées au climat.

Ces craintes peuvent être motivées par l’impact croissant du changement climatique sur l’Ouest américain, tels que la sécheresse et les incendies. Près de 70% des répondants aux sondages ont déclaré que les incendies de forêt étaient plus un problème aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Selon l’Union of Concerned Scientists, le changement climatique joue un rôle de plus en plus important dans l’allongement de la saison des feux et l’intensification des incendies dans l’Ouest US.

En effet, l’enquête a révélé que l’impact climatique a commencé à dépasser les préoccupations politiques plus traditionnelles, telles que l’économie: les faibles niveaux des rivières et des cours d’eau, la qualité de l’eau et le manque d’approvisionnement en eau sont plus préoccupants que les salaires et le chômage.

Environ deux tiers des répondants ont également accordé la priorité à la protection de l’environnement et à l’accès aux terres publiques à des fins récréatives, contre 24% qui soutiennent la politique de « domination énergétique » de Trump visant à augmenter la production d’énergie sur des terres réglementées par le gouvernement fédéral.

Voir Aussi