ActualitésConférence économique africaine 2020 : La BAD insiste sur le soutien de la filière agricole

Actualités

08 Déc

Conférence économique africaine 2020 : La BAD insiste sur le soutien de la filière agricole

Addis-Abeba – La Banque africaine de développement (BAD) a insisté mardi lors de la Conférence économique africaine 2020 sur le soutien de la filière agricole étant donné qu’elle touche directement la sécurité alimentaire dans le Continent.

«Il est essentiel de soutenir la filière agricole aujourd’hui car elle touche la sécurité alimentaire en Afrique et c’est aussi un domaine qui requiert une assistance toute particulière pour ouvrir des débouchés», a affirmé la Directrice de la politique macroéconomique, des prévisions et de la recherche à la BAD, Hanan Morsy, lors d’une conférence de presse conjointe en ligne avec les représentants de la CEA-ONU et le PNUD, à l’occasion de l’édition 2020 de la Conférence économique africaine.

Le secteur agricole est parmi les secteurs les plus touchés par la pandémie de COVID-19 en raison des couvres feux décrétés, les quarantaines, la fermeture des entreprises ce qui, a-t-elle dit, a pesé lourdement sur toute la chaine de valeur agricole.

La suspension de l’approvisionnement en intrants, l’arrêt de la production et la diminution de la consommation ont augmenté le risque de l’insécurité alimentaire et la malnutrition, il est donc essentiel de soutenir la filière agricole aujourd’hui, a relevé la responsable de BAD qui co-organise cette conférence avec la Commission des Nations Unies pour l’Afrique (CEA-ONU) et le PNUD.

Mme Morsy a souligné dans ce sens la nécessité d’accroitre l’intégration régionale et la résilience contre les chocs externes pour préserver la sécurité alimentaire et agricole sur le Continent.

Évoquant les actions de la BAD pour atténuer les effets de la pandémie sur les pays africains, Mme Morsy a cité notamment les programmes de financement et l’assistance technique en faveur des secteurs clés de l’économie tout en œuvrant à promouvoir l’intégration régionale

Placée sous le thème « l’Afrique au-delà du COVID-19 : accélérer vers un développement durable inclusif», cette édition rassemble diverses parties prenantes, y compris des décideurs politiques et des chercheurs.

La Conférence examine en particulier, les moyens pour les pays africains de renforcer leur résilience et de mieux se préparer pour faire face aux chocs futurs.

Selon les organisateurs, le thème traduit également «le consensus des organisateurs de la Conférence sur le fait que le Covid-19 a révélé d’importantes faiblesses structurelles dans l’architecture du développement de l’Afrique. Si ces faiblesses ne sont pas corrigées, les pays africains risquent de voir se réduire à néant les acquis obtenus sur le plan du développement et il sera peu probable qu’ils atteignent les Objectifs de développement durable et de l’Agenda2063».

Le consensus souligne également l’importance d’intégrer une perspective à long terme dans les efforts actuels de relance, en continuant de promouvoir l’accès aux technologies et aux infrastructures, la bonne gouvernance et l’intégration régionale, l’objectif étant in fine, d’accroître les capacités de production et de jeter les bases d’une transformation économique équitable et durable, est-il noté.

Voir Aussi