ActualitésLe Maroc, un des rares pays à avoir lié le développement industriel aux préoccupations…

Actualités

li-yong
10 Déc

Le Maroc, un des rares pays à avoir lié le développement industriel aux préoccupations environnementales

Katowice – Le Maroc est l’un des rares pays émergents à avoir lié le développement industriel et économique aux préoccupations environnementales, a affirmé, lundi à Katowice, le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), M. Li Yong.

Intervenant lors du panel «l’Innovation et l’Entrepreneuriat Cleantech pour des Solutions Climat», organisé en marge de la 24ème conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique (COP24), en présence notamment de Mme Nezha El Ouafi, Secrétaire d’État chargée du développement durable, M. Yong a ajouté que le Maroc a lancé des programmes ambitieux de décollage économique tout en tenant compte « des préoccupations nationales pour assurer la protection de l’environnement et parvenir à un développement durable fondé sur un équilibre entre aspirations économiques, sociales et environnementales et création d’emplois ».

L’adoption de cette vision a conféré une valeur ajoutée au développement et a permis de lier innovation industrielle, développement technologique, recherche scientifique et planification économique stratégique aux préoccupations environnementales, qui constituent un enjeu essentiel pour tous les pays, afin de relever les défis du présent et du futur, a-t-il dit.

Selon M. Yong, les pays émergents concernés avaient prêté une « attention exceptionnelle » aux projets « d’économie verte » et avaient investi des fonds importants dans ce domaine, le but étant de parvenir une économie verte. Celle-ci est un élément essentiel et décisif en vue d’assurer un équilibre entre les aspirations économiques et le souci de la préservation de l’environnement.

Il s’est félicité, en outre, des résultats du programme pour l’innovation et l’emploi verts Clean Tech Maroc, qui fait partie du partenariat avec l’Initiative mondiale de l’ONUDI et le Fonds Mondial pour l’environnement et vise à promouvoir l’innovation en matière de technologies propres et la création d’emplois durables.

Les travaux de la 24ème conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique (CCNUCC) se poursuivent à Katowice.

Voir Aussi