ActualitésFrance : mise en place d’un système de bonus-malus pour inciter à l’utilisation des produits…

Actualités

Bouteilles-plastique
12 Août

France : mise en place d’un système de bonus-malus pour inciter à l’utilisation des produits fabriqués à base de plastique recyclé

Paris – La secrétaire d’Etat française à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a annoncé la mise en place progressive d’un système de bonus-malus afin d’inciter les consommateurs à privilégier des produits fabriqués à partir de plastique recyclé.

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche (JDD), Mme Poirson a souligné à ce propos l’intention du gouvernement français, qui vise un objectif de 100% de plastiques recyclés en 2025, d’activer dès 2019 un tel système et de le faire ensuite monter en puissance, précisant que ce bonus-malus pourrait atteindre jusqu’à 10 % du prix des produits.

« Demain, quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l’une fabriquée en plastique recyclé et l’autre non, la première sera moins chère », a expliqué la secrétaire d’Etat pour étayer ses propos.

La responsable française a précisé également que le plan du gouvernement en faveur du recyclage des plastiques passera par une baisse de la TVA sur le recyclage et la hausse de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) sur l’enfouissement.

Autre levier que le gouvernement Edouard Philippe a déjà annoncé avoir l’intention d’actionner: l’interdiction de produits à usage unique, comme les pailles et les bâtonnets en plastique, a-t-elle affirmé.

« Début 2019 (…) nous préciserons la liste des produits à usage unique que nous voulons interdire » et cette suppression des « usages superflus ou substituables » sera mise en oeuvre « d’ici au 1er janvier 2020 », a indiqué Mme Poirson.

Selon l’organisation PlasticsEurope, qui représente les producteurs européens de matières plastiques, la France figure parmi les lanternes rouges européennes du recyclage des emballages en plastique, avec un taux de recyclage d’à peine plus de 20% contre une moyenne européenne de près de 41%.

Voir Aussi