ActualitésLa France opposée au projet d’accord UE/Mercosur, évoque « un manque d’ambition » en matière…

Actualités

La France
18 Sep

La France opposée au projet d’accord UE/Mercosur, évoque « un manque d’ambition » en matière d’environnement

Paris- La France a fait part, vendredi, de son opposition au projet actuel d’accord commercial entre l’Union européenne et les pays du Mercosur, évoquant « un manque d’ambition » en matière d’environnement.

« Le projet d’accord n’a aucune disposition permettant de discipliner les pratiques des pays du Mercosur en matière de lutte contre la déforestation. Ça, c’est le manque majeur de cet accord et c’est la raison principale qui fait que en l’état, les autorités françaises s’opposent au projet d’accord », a indiqué le gouvernement français cité par la presse locale.

Au-delà, la France regrette « le manque d’ambition » en matière d’environnement des pays du Mercosur, a ajouté Matignon.

Pour poursuivre les négociations, la France exige des pays du Mercosur qu’ils respectent l’Accord de Paris sur le climat et l’alignement des importations sur les normes européennes.

Le gouvernement français formule trois « exigences » pour poursuivre les négociations avec les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), dont l’indispensable respect de l’Accord de Paris sur le climat et l’alignement des importations sur les normes sanitaires et environnementales fixées par l’UE.

Cette annonce intervient après la remise, jeudi, au Premier ministre français Jean Castex d’un rapport jugeant sévèrement ce projet d’accord commercial, estimant qu’il est une « occasion manquée pour l’UE d’utiliser son pouvoir de négociation pour obtenir des garanties solides répondant aux attentes environnementales, sanitaires et plus généralement sociétales de ses concitoyens ».

Le rapport de 184 pages évalue notamment l’impact de la déforestation en Amazonie résultant d’une hausse de la production de viande bovine.

Signé à l’été 2019 après vingt ans de négociation, l’accord UE-Mercosur doit encore être ratifié par chaque Etat membre de l’UE et le Parlement européen avant d’être mis en œuvre. Les Parlements autrichien et néerlandais ont déjà rejeté l’accord avec le Mercosur sous sa forme actuelle.

Voir Aussi